Bienvenue au Centre d'étude de la forêt

© James Hodson

Voir toutes les photos...

Le Centre d’étude de la forêt regroupe l’expertise scientifique de 70 chercheurs provenant de 11 universités québécoises. Ces chercheurs œuvrent dans les domaines de la biologie, de l’écologie et de l’aménagement forestier. Le CEF est le seul regroupement au Québec à avoir pour mission centrale la formation avancée et la recherche sur la forêt.

Louis Bernier et Pierre Drapeau assurent la direction du CEF.

Publications récentes

  1. Marchal, J., Cumming, S.G. and McIntire, E.J.B. (2017) Exploiting Poisson additivity to predict fire frequency from maps of fire weather and land cover in boreal forests of Québec, Canada. Ecography, 40(1):200-209. (Scopus  | Abstract | EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX | Scholar )
  2. Urli, M., Thiffault, N., Barrette, M., Belanger, L., Leduc, A. and Chalifour, D. (2017) Key ecosystem attributes and productivity of boreal stands 20 years after the onset of silviculture scenarios of increasing intensity. Forest Ecology and Management, 389:404-416. (Scopus  | Abstract | EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX | Scholar )

Toutes les publications récentes...

Nouvelles

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Quoi de neuf. Insérez vos nouvelles après ce bloc. ************************************************************************************************************************ *********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** ***********************************************************************************************************************

24 mars 2017
Formations offertes par le Bureau d'écologie appliquée de Québec 
Il nous fait plaisir d’annoncer une partie des formations offertes en 2017.
  • Identification des plantes exotiques envahissantes
  • Identification des plantes vasculaires à risque
  • Ateliers sur des genres spécifiques (Carex, Salix et Crataegus)
24 mars 2017

Table of contents, with so many CEF members!

  • Wang, S.; Niu, S. Fuel Classes in Conifer Forests of Southwest Sichuan, China, and Their Implications for Fire Susceptibility. Forests 2016, 7, 52; doi:10.3390/f7030052. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/3/52
  • Wilkin, K.M.; Ackerly, D.D.; Stephens, S.L. Climate Change Refugia, Fire Ecology and Management. Forests2016, 7, 77; doi:10.3390/f7040077. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/4/77
  • Giunta, A.D.; Jenkins, M.J.; Hebertson, E.G.; Munson, A.S. Disturbance Agents and Their Associated Effects on the Health of Interior Douglas-Fir Forests in the Central Rocky Mountains. Forests 2016, 7, 80; doi:10.3390/f7040080. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/4/80
  • Pinno, B.D.; Errington, R.C. Burn Severity Dominates Understory Plant Community Response to Fire in Xeric Jack Pine Forests. Forests 2016, 7, 83; doi:10.3390/f7040083. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/4/83
  • Rapanoela, R.; Raulier, F.; Gauthier, S. Regional Instability in the Abundance of Open Stands in the Boreal Forest of Eastern Canada. Forests 2016, 7, 103; doi:10.3390/f7050103. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/5/103
  • Rodriguez-Baca, G.; Raulier, F.; Leduc, A. Rating a Wildfire Mitigation Strategy with an Insurance Premium: A Boreal Forest Case Study. Forests 2016, 7, 107; doi:10.3390/f7050107. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/5/107
  • Ponomarev, E.I.; Kharuk, V.I.; Ranson, K.J. Wildfires Dynamics in Siberian Larch Forests. Forests 2016, 7, 125; doi:10.3390/f7060125. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/6/125
  • Keane, R.E. Spatiotemporal Variability of Wildland Fuels in US Northern Rocky Mountain Forests. Forests2016, 7, 129; doi:10.3390/f7070129. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/7/129
  • Cyr, D.; Gauthier, S.; Boulanger, Y.; Bergeron, Y. Quantifying Fire Cycle from Dendroecological Records Using Survival Analyses. Forests 2016, 7, 131; doi:10.3390/f7070131. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/7/131
  • Bélisle, A.C.; Leduc, A.; Gauthier, S.; Desrochers, M.; Mansuy, N.; Morin, H.; Bergeron, Y. Detecting Local Drivers of Fire Cycle Heterogeneity in Boreal Forests: A Scale Issue. Forests 2016, 7, 139; doi:10.3390/f7070139. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/7/139
  • Bernier, P.Y.; Gauthier, S.; Jean, P.-O.; Manka, F.; Boulanger, Y.; Beaudoin, A.; Guindon, L. Mapping Local Effects of Forest Properties on Fire Risk across Canada. Forests 2016, 7, 157; doi:10.3390/f7080157. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/8/157
  • Yi, K.; Bao, Y. Estimates of Wildfire Emissions in Boreal Forests of China. Forests 2016, 7, 158; doi:10.3390/f7080158. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/8/158
  • Costafreda-Aumedes, S.; Comas, C.; Vega-Garcia, C. Spatio-Temporal Configurations of Human-Caused Fires in Spain through Point Patterns. Forests 2016, 7, 185; doi:10.3390/f7090185. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/9/185
  • Ferster, C.J.; Eskelson, B.N.I.; Andison, D.W.; LeMay, V.M. Vegetation Mortality within Natural Wildfire Events in the Western Canadian Boreal Forest: What Burns and Why? Forests 2016, 7, 187; doi:10.3390/f7090187. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/9/187
  • Guyette, R.P.; Stambaugh, M.C.; Dey, D.C.; Marschall, J.M.; Saunders, J.; Lampereur, J. 350 Years of Fire-Climate-Human Interactions in a Great Lakes Sandy Outwash Plain. Forests 2016, 7, 189; doi:10.3390/f7090189. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/9/189
  • Köster, K.; Köster, E.; Orumaa, A.; Parro, K.; Jõgiste, K.; Berninger, F.; Pumpanen, J.; Metslaid, M. How Time since Forest Fire Affects Stand Structure, Soil Physical-Chemical Properties and Soil CO2 Efflux in Hemiboreal Scots Pine Forest Fire Chronosequence? Forests 2016, 7, 201; doi:10.3390/f7090201. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/9/201
  • Asselin, M.; Grondin, P.; Lavoie, M.; Fréchette, B. Fires of the Last Millennium Led to Landscapes Dominated by Early Successional Species in Québec’s Clay Belt Boreal Forest, Canada. Forests 2016, 7, 205; doi:10.3390/f7090205. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/9/205
  • Portier, J.; Gauthier, S.; Leduc, A.; Arseneault, D.; Bergeron, Y. Fire Regime along Latitudinal Gradients of Continuous to Discontinuous Coniferous Boreal Forests in Eastern Canada. Forests 2016, 7, 211; doi:10.3390/f7100211. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/10/211
  • Tardif, J.C.; Cornelsen, S.; Conciatori, F.; Hodgin, E.B.; Pellatt, M.G. Fire Regime in Marginal Jack Pine Populations at Their Southern Limit of Distribution, Riding Mountain National Park, Central Canada. Forests2016, 7, 219; doi:10.3390/f7100219. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/10/219
  • Marschall, J.M.; Stambaugh, M.C.; Jones, B.C.; Guyette, R.P.; Brose, P.H.; Dey, D.C. Fire Regimes of Remnant Pitch Pine Communities in the Ridge and Valley Region of Central Pennsylvania, USA. Forests2016, 7, 224; doi:10.3390/f7100224. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/10/224
  • Ouarmim, S.; Paradis, L.; Asselin, H.; Bergeron, Y.; Ali, A.A.; Hély, C. Burning Potential of Fire Refuges in the Boreal Mixedwood Forest. Forests 2016, 7, 246; doi:10.3390/f7100246. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/10/246
  • Moreno, M.V.; Chuvieco, E. Fire Regime Characteristics along Environmental Gradients in Spain. Forests2016, 7, 262; doi:10.3390/f7110262. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/11/262
  • Nielsen, S.E.; DeLancey, E.R.; Reinhardt, K.; Parisien, M.-A. Effects of Lakes on Wildfire Activity in the Boreal Forests of Saskatchewan, Canada. Forests 2016, 7, 265; doi:10.3390/f7110265. http://www.mdpi.com/1999-4907/7/11/265
  • Terrier, A.; Paquette, M.; Gauthier, S.; Girardin, M.P.; Pelletier-Bergeron, S.; Bergeron, Y. Influence of Fuel Load Dynamics on Carbon Emission by Wildfires in the Clay Belt Boreal Landscape. Forests 2017, 8, 9; doi:10.3390/f8010009. http://www.mdpi.com/1999-4907/8/1/9
24 mars 2017

The blackened landscape seen after forest fires, whether caused by natural or man-made factors, always gives the impression of large-scale devastation. However, in some cases, forest fires are beneficial to the ecosystem. For instance, forest fires have helped giant sequoias – earth’s largest and longest-living trees – to survive. Native to the western slopes of California’s Sierra Nevada mountains, giant sequoias – which are one of the three species of coniferous trees known as redwoods – can stand up to 325-feet tall and live for more than 3,000 years. The video above by PBS follows how fire provides conditions for this tree’s seeds to germinate.

24 mars 2017
Cours intensif à la Forêt d’enseignement et de recherche du Lac Duparquet, Abitibi 
Le cours ENV 7010 - AMÉNAGEMENT DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS, offert conjointement par l'UQAM et l'UQAT, est un cours aux cycles supérieurs de 3 crédits. Sur le terrain, l’étudiant(e) se familiarisera avec le contexte historique de la foresterie et le cadre de gestion forestière au Québec et au Canada. Il (elle) approfondira la connaissance des aspects spatio-temporels affectant la dynamique naturelle et l’aménagement de la forêt boréale aux échelles du peuplement et de la forêt. Le cours est encadré par Pierre Drapeau et Benoit Lafleur. Les demandes d’inscription seront acceptées jusqu’au 15 juin 2017.
14-25 août 2017 | Duparquet, Abitibi-Témiscamingue, QC
16 mars 2017
Moins de financement pour la recherche dans le secteur forestier 
Un article sur le site de Radio-Canada
La recherche dans l'industrie forestière vit des moments difficiles en Abitibi-Témiscamingue. La Chaire en foresterie de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) n'a amorcé aucune nouvelle recherche depuis plus de deux ans, faute de financement de la part du gouvernement du Québec. | Entrevue audio 
13 mars 2017
2 chercheurs méritent une subvention FCI 
Un article dans UdeM Nouvelles
François Girard, du département de géographie et Étienne Laliberté, du département de biologie, font partie des chercheurs de l'Université de Montréal qui ont reçu une cagnotte totale de 10 millions de dollars de la Fondation canadienne pou l'innovation. François Girard a reçu un montant de 310 000 $ pour son projet Dynamique spatio-temporelle de le régénération des forêts d'épinettes noires dans l'est du Canada; alors qu'Étienne Laliberté a reçu 129 000 $ pour la mise en place d'un laboratoire d'écologie fonctionnelle des plantes. Félicitations!
13 mars 2017

Colloque Mycorhizes 2017
Le Colloque Mycorhizes 2017 vise à stimuler le dialogue entre les partenaires de tous les horizons pour l’avancement de la connaissance chez les symbioses mycorhiziennes. Le CEF accueillera plus d’une centaine de participants parmi lesquels plusieurs présenteront leurs plus récents résultats. Les séances de conférences et d'affiches seront organisées de façon à rendre compte des principales disciplines en agriculture, biologie et foresterie. Nous vous invitons à venir présenter brièvement vos résultats à Québec. Une occasion unique pour dialoguer avec les collègues de vos intérêts de recherche. Remplissez le formulaire de soumission d'une proposition de résumé pour une affiche ou une présentation orale avant le 10 avril 2017. Les frais d'inscription au colloque sont réduits jusqu'au 10 avril, inscrivez-vous  en grand nombre.

9 mars 2017

Évaluation mi-parcours du CEF
Membres de la communauté CEF,

Nous avons reçu la réponse du FRQNT concernant l’évaluation de mi-parcours du CEF qui a eu lieu le 7 novembre dernier. Le rapport des membres du comité d’évaluation est très positif et recommande la continuation du financement du CEF pour les trois prochaines années! Je vous rappelle que le programme de financement Regroupements stratégiques du FRQNT soutient l’infrastructure du CEF pour une période de six ans et qu’après trois ans un comité interne du FRQNT visite les centres et les évaluent quant aux réalisations accomplies et au bien-fondé de maintenir ou non leur financement. Cette évaluation fut donc un franc succès. Nous tenons à exprimer nos remerciements chaleureux à tous les intervenants qui ont participé activement à cet exercice, dont en premier lieu l’équipe des professionnels du CEF qui a travaillé très fort à colliger l’information à la base du rapport de mi-parcours qui a été soumis au FRQNT en septembre 2016. Nos remerciements vont également à vous tous et toutes, profs, étudiants aux 2e et 3e cycles, stagiaires post doctoraux, et partenaires (gouvernementaux et industriels) qui avez pris du temps pour participer aux rencontres avec le comité d’évaluation lors de sa visite dans les locaux du CEF. Nous avons clairement mis en évidence tant dans le rapport que lors de cette rencontre qu’au delà de l’excellence de sa performance scientifique, le CEF forme une communauté nourrie par une fertile collaboration inter-institutionnelle qui accomplit une mission importante pour la société.

Cordialement,

Pierre Drapeau, David Pothier et Louis Bernier

8 mars 2017

Co-VITAS se rencontre à St-Hilaire | Co-VITAS meets in St-Hilaire
Texte par Alison Munson et photos par Françoise Cardou

Le beau site de Mont St-Hilaire a été le point de rencontre d’une réunion pan-nationale de l’équipe Co-VITAS, les 22-23 février derniers. Un groupe assemblé grâce au financement FQRNT équipe octroyé à Alison Munson et Isabelle Aubin, a inclu plusieurs membres et étudiants chercheurs du CEF. Le projet "Collaboration – Variabilité Intraspécifique des Traits Abovegrounds et Sous-terrains" a initié un échantillonnage coordonné de 23 équipes à travers le Canada à l'été 2014, pour mesurer les traits épigés et hypogés de six espèces ubiquistes de sous-bois qui se trouvent dans la forêt boréale et tempérée nordique au Canada. (Lire la suite...)

8 mars 2017
La fidelité au territoire change selon les saisons chez le caribou forestier 
Un article dans Actualités UQAM
Espèce vulnérable au Québec et en péril au Canada, le caribou forestier, ou caribou des bois, souffre des perturbations environnementales – principalement l'aménagement forestier et les feux de forêt – qui avantagent ses prédateurs. «La principale préoccupation d'un caribou forestier est d'éviter d'être mangé par un prédateur, souligne avec humour Pierre Drapeau, professeur au Département des sciences biologiques et directeur du Centre d'étude de la forêt. Les tactiques anti-prédatrices passent souvent par la façon de se déplacer sur un territoire. C'est le jeu du chat et de la souris!» Pour assurer leur survie et celle de leurs faons, les caribous changent donc de territoire – ou non – au gré des saisons, de la disponibilité de la nourriture et des risques de prédation. La stratégie fonctionne-t-elle? C'est qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs issus de l'UQAR, de l'UQAM et de l'Université Laval.
8 mars 2017

Nouvelle formation CEF : Introduction à GGPlot2
Inspiré des principes de la grammar of graphics, le package ggplot2 vous permet de construire pas à pas des visualisations graphiques, des plus simplistes aux plus perfectionnées. Le point fort de ce package ? Possibilité de travailler avec une grande flexibilité sur chaque élément de votre visualisation : ajouter, modifier, supprimer… Cette formation s’adresse aux étudiants qui souhaitent explorer les nombreuses possibilités graphiques de R. Cette formation s'appuiera sur l'utilisation de fonctions graphiques de base sous R (graphics) ainsi que sur des fonctions plus avancées contenues dans le package ggplot2. Les participants à cette formation doivent être habile avec l’environnement R. Réserver votre place le plus rapidement possible en envoyant un courriel à Jeremie Alluard. Date de formation:

  • Montréal (UQAM) | 13 Avril 2017 | 8h30 - 12h30 | Local SB-1115
  • Rouyn-Noranda (UQAT) | 20 Avril 2017 | 8h30 - 12h30 | Local E-110
3 mars 2017
L’UQAC publie dans PLOS ONE 
Un article dans UQAC Actualités
Étudiant au doctorat en biologie de l’UQAC, Miguel Montoro Girona a récemment vu l’un de ses articles publiés dans le prestigieux journal américain PLOS ONE, la plus importante publication multidisciplinaire en accès libre au monde. Intitulé Understanding tree growth responses after partial cuttings : A new approach, l’article a été mis en ligne le 21 février dernier. C’est auprès son directeur de recherche Hubert Morin , de son codirecteur Jean-Martin Lussier (Ressources naturelles Canada), du professeur Sergio Rossi ainsi que du professionnel de recherche Denis Walsh que Miguel Montoro Girona a effectué les travaux qui ont mené à la création de cette publication. Le projet de recherche, qui avait comme but principal d’évaluer l’efficacité de la coupe progressive régulière (CPR) comme alternative sylvicole dans le cadre d’aménagements forestiers écosystémiques des pessières noires, a pu se concrétiser notamment par la création et par l’utilisation d’un dispositif expérimental qui est, à plusieurs égards, unique au monde. Pour découvrir le dispositif, effectuez une courte visite virtuelle .
3 mars 2017
Locating hotspot biomass could accelerate sector growth 
Un article dans Wood Bbusiness
A recent study aimed at identifying untapped biomass hotspots in Canadian forests has produced findings that could help Canada to mobilize its wood-based bioenergy supply chain. The study – a collaboration between researchers with the Canadian Forest Service’s (CFS) Laurentian Forestry Centre and Université Laval’s Faculty of Forestry, Geography and Geomatics – used remote sensing technologies to estimate the spatial distribution and theoretical availability of biomass sourced from harvest residues and fire-killed trees nationwide. “We were trying to quantify, estimate, and locate where the potential for bioenergy existed from harvest residue and fire-damaged stands,” explains Nicolas Mansuy, a forest landscape researcher and the principal author of the study. “We wanted to see if you could use these resources, and gain an idea of the variability and volume available each year.” | L'article a aussi été paru dans Canadian Biomasse Magazine 
3 mars 2017
Sondage sur les campagnes d’échantillonnage de la biodiversité en sol québécois  
Afin de prendre connaissance de l’effort d’échantillonnage de la biodiversité réalisé sur l'ensemble du Québec, le Laboratoire d’écologie intégrative  de Dominique Gravel à l’Université de Sherbrooke invite la communauté scientifique à remplir ce court sondage . L’objectif du sondage est de faire état des connaissances accumulées par la communauté scientifique. Ainsi, nous souhaitons obtenir des informations sur la localisation de campagnes d'échantillonnage, l'année et le type d'organisme inventorié. Le sondage nous permettra de mieux quantifier et localiser les travaux de suivi de la biodiversité et d'identifier le manque de connaissances. Notez que le sondage se restreint à l'échantillonnage réalisé au Québec. La durée du sondage varie en fonction du nombre de campagnes d’échantillonnage que vous désirez y inscrire ainsi que le niveau de détails (p.ex. type d’observation effectué, type d’écosystème inventorié) que vous souhaitez rattacher à chacune des campagnes. Si vous éprouvez des difficultés techniques ou vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter par courriel à l’adresse suivante : ielab@usherbrooke.ca. En espérant que vous soyez nombreux à répondre. Important: chaque page du formulaire doit contenir une seule campagne d’échantillonnage, c’est-à-dire un suivi à long terme ou une collecte de données ponctuelle pour répondre à une question scientifique. Il vous sera possible d’ajouter plusieurs campagnes d’échantillonnage à partir de l’étape 3.
1 mars 2017
Les arbres modifient leurs cimes en fonction de leurs voisins 
Un article dans Actualités UQAM
Les arbres poussant en communautés d'espèces différentes modifient la forme de leurs cimes afin de «mieux vivre» ensemble. C'est ce qu'a démontré la doctorante Laura J. Williams, de l'Université du Minnesota, dans une étude dont les résultats viennent d'être publiés dans Nature Ecology & Evolution. Les professeurs Christian Messier et Alain Paquette, du Département des sciences biologiques et du Centre d'étude de la forêt, ainsi que Jeannine Cavender-Bares et Peter Reich, de l'Université du Minnesota, sont cosignataires de cet article. «Les arbres sont des organismes sociaux, souligne Christian Messier. Dans les forêts, les interactions sont multiples et les arbres ont développé une certaine façon d'échanger de l'information entre eux, ce qui leur permet de "mieux vivre" ensemble. Certains groupes d'espèces qui poussent ensemble sont plus productifs que d'autres, particulièrement par rapport aux communautés plus homogènes faites d'une seule espèce.»
1 mars 2017
La biodiversité, à quoi bon ? 
Un article dans La Presse
À vue de nez, c’est simple comme bonjour et aussi évident que la couleur du ciel : la biodiversité est une belle et bonne chose qu’il faut préserver des menaces (très réelles) que l’humanité fait peser dessus partout dans le monde. Et ce n’est pas seulement par attachement sentimental envers toute et chacune des petites bêtes de cette planète qu’il faut le faire mais aussi, peut-être surtout, parce que cette diversité de vie rend de précieux «services» à ladite humanité. Il est en effet bien établi en biologie que les écosystèmes les plus diversifiés sont aussi ceux qui, en moyenne, sont les plus productifs — ce qui signifie plus de filtration de l’eau, plus de capture du CO2, plus de nourriture, plus de matériaux de construction, etc. Bref, c’est simple et évident au point d’être incontestable, disais-je… jusqu’à ce qu’on lise ce texte ma-gni-fi-que du chercheur de l’Université de Sherbrooke Mark Vellend, qui vient de paraître dans la revue American Scientist. Quiconque lit l’anglais devrait le zieuter sans attendre, parce qu’on s’y rend compte qu’il n’y a justement rien de simple là-dedans. En fait, il n’est pas si évident que ça que l’argument des «services», très souvent invoqué pour défendre les politiques de protection de la biodiversité, tienne vraiment la route…
23 février 2017
Boîte à outils des services écosystémiques 
La boîte à outils est un guide technique sur l’évaluation et l’analyse des services écosystémiques qui offre des conseils pratiques par étape pour tous les ordres de gouvernement ainsi que pour les experts-conseils et les chercheurs. Fondée sur une approche interdisciplinaire intégrant les sciences biophysiques, les sciences sociales et l’économie ainsi que le savoir traditionnel et les connaissances des praticiens, la boîte à outils présente la façon d’appliquer l’analyse dans différents contextes axés sur les politiques, comme l’aménagement de l’espace, l’évaluation environnementale et la gestion de la faune. Elle offre une gamme d’outils et de ressources pour aider les utilisateurs à mieux comprendre les services écosystémiques, en plus d’appuyer l’analyse et la prise de décision. Elle offre également plusieurs exemples propres au Canada. | Merci à Jerome Dupras pour le lien
21 février 2017
Des membres du CEF publient dans PLOS-ONE! 
"Nouvelle approche pour étudier la croissance des arbres" est le plus récent article de Miguel Montoro Girona, Sergio Rossi, J-M Lussier, D Walsh et Hubert Morin qui vient d'être publié dans la prestigieuse revue PLOS-ONE. Félicitations!

Montoro Girona M, Rossi S, Lussier J-M, Walsh D, Morin H (2017) Understanding tree growth responses after partial cuttings: A new approach. PLoS ONE 12(2): e0172653. doi:10.1371/journal.pone.0172653

Abstract en français : L’aménagement forestier écosystémique propose d’appliquer les coupes partielles en tant qu’une alternative à la coupe totale pour atteindre le développement durable de la forêt boréale. Cependant, la grande variation de réponse de la croissance des arbres résiduels reste inexpliquée, ce qui empêche une prédiction précise de la productivité forestière. Le but de cette étude est d'évaluer la croissance individuelle et d'identifier les facteurs moteurs impliqués dans les réponses des arbres résiduels. Six blocs d'étude ont été placés dans des peuplements équiennes d’épinette noire [Picea mariana (Mill.) B.S.P.] soumis à des traitements expérimentaux de coupes progressives régulière et de réserve de semencier sur la Côte-Nord, une des régions les plus productives de l’Est du Canada. Des modèles individuels ont été appliqués à 1039 arbres pour analyser leurs patrons de croissance radiale pendant les 10 premières années après coupe en utilisant la fonction non linéaire de Schnute sur les séries dendrochronologiques. Les profils de croissance des arbres étaient différents, il n’existe donc pas une réponse générale de la croissance après traitement. Un patron sigmoïdal a été détecté dans 32% des arbres, majoritairement dans les parcelles témoins de peuplements plus anciens. Quarante-sept pour cent des arbres situés à l'intérieur des bandes résiduelles présentaient une forme en S, étaient influencée par la mortalité des peuplements, l'intensité de la récolte et la hauteur dominante. Les individus montrant une réponse exponentielle ont produit la plus grande croissance radiale, et étaient des arbres localisés au bord du sentier avec une hauteur dominante plus élevée, spécialement dans des jeunes peuplements. Une faible croissance uniforme a été observée chez 4% des arbres, représentée par les individus opprimés et insensibles au traitement. Les analyses ont démontré que les modèles non linéaires individuels sont capables d'évaluer la variabilité de la croissance au sein du peuplement et d’identifier les facteurs impliqués dans l'apparition des patrons de croissance, améliorant ainsi la compréhension des réponses des arbres à la coupe partielle. Cette nouvelle approche peut soutenir les stratégies d’aménagement forestier en définissant les meilleures conditions pour optimiser le rendement de croissance radiale des arbres résiduels.

20 février 2017
Le programme complet de R à Québec 2017 est maintenant en ligne 
Vous hésitez encore pour vous inscrire à R à Québec 2017? Consultez le programme complet  et vous serez convaincu. Ateliers d’introduction, ateliers avancées, simulation, biostatistique, analyses multivariée et bayésienne, apprentissage automatique, analyse spatiale, analyse de réseaux, Shiny, Rcpp; vous y trouverez certainement votre compte. Venez apprendre des meilleurs programmeurs R!

Dirk Eddelbuettel, personnalité très connue des utilisateurs de R et auteur du livre « Seamless R and C++ Integration with Rcpp », donnera la conférence principale intitulée : « Repousser les frontières de R avec le C++: motivation et exemples ».

R à Québec 2017 aura lieu les 25 et 26 mai 2017. L’inscription comprend les dîners et le cocktail dînatoire qui aura le jeudi soir.

17 février 2017

Il est temps de s'inscrire au Colloque du CEF!
Chers membres, et autres gens de la communauté scientifique et forestière, le temps est venu d'aller vous inscrire pour participer au 11e Colloque du CEF qui se déroulera les 1 et 2 mai 2017 à l'UQAM. Nouveauté cette année, tous les participants doivent s'acquitter des frais d'inscription. Ne soyez donc pas surpris si on vous demande un paiement après avoir rempli le formulaire. Les frais reviennent à 50$ (pour les membres) et 100$ (pour les non-membres) par personne, incluant les deux repas du midi. Vous avez jusqu'au 31 mars pour vous inscrire. Venez en grand nombre, c'est toujours un événement à ne pas manquer!

17 février 2017

"Nouveau-Vieux" membre au CEF!
Alain Paquette, jadis chercheur postdoctoral au CEF, est maintenant parmi nous à titre de chercheur régulier depuis qu'il a obtenu son poste de professeur-chercheur à l'UQAM. Il s'intéresse toujours à tout ce qui a trait à l'écologie et la biodiversité des arbres. Que ce soit pour parler du projet IDENT, de foresterie urbaine, de traits fonctionnels, du Global Forest Biodiversity Initiative et j'en passe, sa porte de bureau et son courriel sont plus qu'ouverts! Re-bienvenue, Alain et bon succès!

17 février 2017
Appliquez sur la Bourse Wladimir-A.-Smirnoff 
La Bourse Wladimir-A.-Smirnoff est une initiative conjointe de la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) et de Ressources naturelles Canada - Service canadien des forêts (RNCan - SCF). Deux étudiants recevront chacun un montant de 5 000 $ s'ils poursuivent, au Québec, des études universitaires de deuxième ou de troisième cycle dans le domaine de la biologie et la gestion intégrée des ravageurs forestiers (insectes et maladies). Les étudiants ont jusqu’au 28 février de chaque année pour poser leur candidature.
17 février 2017

Forêt s'Adapter en action!
Le 13 février dernier, les chercheurs de l’équipe du programme de recherche Forêt s’Adapter (F. Doyon, S. Delagrange, P. Nolet, D. Rivest, A. Dupuch, F. Girard, I. Aubin, A. Cogliastro, Audrey Maheu) et leurs étudiants (Jean-François Bissonnette, Eva Masson, Julien Bellerose, Florence Tauc) ont rencontré leurs partenaires (la Coop Unifrontières, Ouranos, René Dulude Foresterie, l’Agence Forestière de la Montérégie, l’Agence Forestière des Bois-Francs, les MRCs de Vaudreuil-Soulanges et du Haut-St-Laurent, le MFFP, la Fédération des Producteurs Forestiers du Québec, la SCABRIC, l’UPA et l’IdT) pour présenter les projets de recherche terminés, ceux en cours, et ceux à venir. Des résultats préliminaires concernant la réponse des arbres à la sècheresse (croissance et mortalité) semblent indiquer que plusieurs facteurs interagissent ensemble. Les travaux se poursuivent pour mieux comprendre ces interactions. Une partie de la rencontre a aussi été réservée pour permettre aux partenaires de s’exprimer quant aux menaces des changements globaux au maintien de leurs activités de mise en valeur de la forêt.

16 février 2017
Christian Messier personnalité de l’année "Radio-Canada/Le Droit" en Santé, sciences et technologies 
Un communiqué de l'UQO
Christian Messier, professeur à l'UQAM et en sciences naturelles à l’UQO et directeur de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT), est le lauréat de la Personnalité de l’année LeDroit/Radio-Canada 2016 dans la catégorie Santé, Sciences et Technologies. Le professeur Messier était parmi les finalistes au Gala Personnalité de l’année LeDroit/Radio-Canada, édition 2016, qui s’est déroulé le mercredi 15 février 2017, à l’UQO, dans la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché. Ce gala réunit toutes les personnes qui ont reçu le titre de personnalité de la semaine au cours de l'année 2016. Le professeur Messier s’est pour sa part démarqué dans la catégorie sciences. Rappelons que monsieur Messier avait reçu, le 12 décembre 2016, le titre de personnalité de la semaine. Le directeur de l’ISFORT a été honoré après avoir reçu le prestigieux Prix Humboldt l’automne dernier. Le professeur est parmi les 100 chercheurs dans le monde à obtenir ce prix remis par la Fondation Alexander von Humboldt, en Allemagne. « Je suis surpris et ému, affirme Christian Messier. Je remercie tous mes étudiants et mes collègues qui ont grandement contribué à cette reconnaissance et j'aimerais dédier ce prix à la science et à la véracité des faits ! » | Article de Radio-Canada 
16 février 2017
Cinq partenariats stratégiques du CRSNG 
Un article dans Le Fil
Cinq professeurs de l’Université comptent au nombre des 94 chercheurs canadiens qui ont obtenu des subventions de partenariat stratégique pour les projets, attribuées par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Steven Cumming, du Département des sciences du bois et de la forêt, a reçu 684 000$ pour son projet portant sur la conservation des oiseaux dans les forêts aménagées.
16 février 2017
Un coup de pouce à la grive de Bicknell 
Un article dans Le Fil
L’Université Laval, la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et le Séminaire de Québec ont paraphé aujourd’hui une entente visant la création d’un site de conservation pour la grive de Bicknell. D’une durée de 40 ans, cette entente prévoit que 40 hectares de forêts situées sur les terres du Séminaire de Québec, dans la Seigneurie de Beaupré, seront aménagés de façon à protéger l’habitat de cette espèce. En vertu de l’accord, la Fondation de la faune versera, au nom de l’Université, un loyer totalisant 40 000$ au Séminaire de Québec.
15 février 2017

In California’s Sierras and around the world, extreme drought and rising temperatures are killing trees and threatening the viability of forests. Some ecologists are saying that land managers now need to adopt radically new strategies. The problem extends far beyond California. Writing in Science magazine in 2015, ecologists Constance Millar of the U.S. Forest Service and Nathan Stephenson of the U.S. Geological Survey concluded that extreme drought, exacerbated by rising temperatures and other megadisturbances, is pushing temperate forests in Europe, South America, and Australia, as well as the American Southwest “toward and over resilience thresholds,” with little prospect of returning to conditions of the recent past. Merci à Alison Munson pour le lien

15 février 2017
The scientific link between Canada and Catalonia strengthens 
Un blogue du CTFC
Forestry scientists from Canada and Catalonia have been working together over the last three years in the framework of the Newforests project, which has focused on the international exchange of knowledge. About to finish the project, principal investigators from the institutions taking part have met in Montreal to explore new possibilities for the future. During the three-year project Newforests, more than fifty researchers have moved between the two continents in order to continue and enrich their researches. Fruit of this exchange, different strategies around sustainable forest management, biodiversity and dynamics of forests have been developed, and more than 30 articles in international journals have been published, as well as book chapters and international workshops. In the same line of reasoning, Pierre Drapeau, co-director of the CÉF emphasized the success of NEWFORESTS in developing a successful network of scientific collaborations between Quebec and Catalonia forest science researchers. However, Pierre Drapeau explains that “consolidation of such collaborations will require increased funding specifically aimed to support international initiatives such as Newforests by Quebec and Canadian research agencies”. The CÉF is willing to work in that direction in the coming years. In order to gather the main scientific results, CTFC has created an interactive report, available here .
15 février 2017
Fonds de bourse J.-André-Fortin 
Afin d’assurer la diffusion et la pérennité de mes idées sur la coopération dans les systèmes vivants, notamment sur la symbiose mycorhizienne, j’ai accepté l’invitation de La Fondation de l’Université Laval à mettre sur pied un fonds de bourse à mon nom. Ce fonds de bourse vise à reconnaître l’excellence du travail d’étudiants de 3e cycle de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval portant sur la recherche d'une symbiose mycorhizienne ou sur la mycologie en général. Pour qu'un tel fonds se perpétue, il faut à moyen terme constituer une dotation minimale de 50 000 $. En m’engageant pour un montant significatif de 10 000 $ cette année, j’ai fait un premier pas en espérant pouvoir contribuer à nouveau selon mes moyens au cours des années à venir. Connaissant votre intérêt marqué pour mes recherches, je vous propose donc de vous joindre à moi dans cette entreprise en donnant un montant de 100 $ ou par tout autre engagement qui vous convient. Ensemble, nous pourrons y arriver! Sachez que je serai honoré par toute contribution de votre part qui marquera votre volonté de pérenniser le Fonds J.-André-Fortin, mais surtout qui favorisera la création d’approches innovantes et l’avancement des connaissances en mycologie. Pour contribuez visitez cette page .
14 février 2017
La grive de Bicknell verra son territoire protégé à l’est de la Forêt Montmorency 
Un article de Gaïa Presse
L’Université Laval et le Séminaire de Québec ont signé hier une entente de 40 ans afin de préserver un habitat faunique pour la grive de Bicknell, un petit oiseau de la même famille que le merle d’Amérique, menacé de disparition en raison de la perte et de la modification de ses habitats. Cette entente est officialisée par la signature d’un bail de conservation d’une valeur de 40 000$, dont l’Université Laval accepte d’être le titulaire. Le projet sera financé par la Fondation de la faune du Québec, par l’entremise du Fonds pour l’habitat des oiseaux du Québec, créé conjointement avec QuébecOiseaux. Ce fonds soutient des projets de protection et d’aménagement d’habitats pour les oiseaux. Au cours des quatre prochaines décennies, l’Université Laval, en collaboration avec le Séminaire de Québec, pourra réaliser des projets de recherche sur ce territoire forestier protégé tout en s’assurant de la protection de l’habitat de la grive de Bicknell. « Cette initiative est le résultat d’un partenariat qui permettra de conserver dans le temps et dans l’espace un habitat adéquat au maintien des populations de cette espèce. L’habitat de la grive de Bicknell se caractérise, en milieux forestiers aménagés, par la présence de jeunes forêts denses en territoire montagneux. L’aire désignée va être appelée à se déplacer, dans le temps et dans l’espace. Au fur et à mesure que la forêt vieillira, le Séminaire de Québec pourra s’assurer de maintenir pour la grive de Bicknell 40 hectares d’habitats propices pour permettre la nidification de cet oiseau et perpétuer ainsi la présence de l’espèce sur la Seigneurie de Beaupré », a mentionné Éric Bauce.
14 février 2017

Un reportage à la Semaine Verte
Un chercheur a développé un outil original pour prédire le comportement des mammifères. Chaque hiver, il parcourt en raquettes des centaines de kilomètres avec des bénévoles afin de cartographier les traces d’animaux sur la neige. Ses résultats remettent en question certains dogmes enseignés en biologie.

13 février 2017
Plus que deux semaines pour profiter du tarif hâtif pour R à Québec 2017! Inscrivez-vous vite! 
Vous avez jusqu’au 28 février pour profiter du tarif d’inscription hâtif pour R à Québec 2017. Après cette date les tarifs seront majorés de 25%. Nous avons reçus des propositions de conférence très diversifiées, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Le programme complet  est maintenant disponible.
13 février 2017
Les inscriptions sont ouvertes pour ÉCOVÉG13 
La période d’inscription et de proposition de communication pour ÉCOVÉG13 (10–13 septembre 2017), congrès international francophone en écologie végétale, est ouverte. Le CEF est fier partenaire de l’évènement. Pour s’inscrire et proposer une communication orale ou par affiche, il suffit de remplir le formulaire , puis de l’expédier par courriel à . Nous vous conseillons fortement de vous inscrire le plus rapidement possible. La capacité d’accueil est limitée à la Forêt Montmorency (où aura lieu l’évènement) et l’engouement pour ÉCOVÉG13 est palpable, donc assurez votre place sans attendre pour participer à coup sûr à cet évènement exceptionnel. Le nombre de places pour des communications orales est aussi limité et seront attribuées au premier arrivé, premier servi, sous réserve bien sûr de leur acceptation formelle à la suite d’un processus d’évaluation de leur pertinence et qualité, comme pour toutes les communications proposées. Il sera donc préférable d’acheminer vos propositions bien avant la date limite (14 août).
10 février 2017

Un article dans Le Droit
L'art et la science peuvent cohabiter. La preuve vivante de cette affirmation, Jérôme Dupras, bassiste des Cowboys Fringants, fait régulièrement la navette entre Ripon et Montréal, afin d'assouvir ses deux passions : la musique et la recherche. La semaine, Jérôme Dupras est enseignant au Département des sciences naturelles de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et chercheur à l'Institut des Sciences de la Forêt tempérée (ISFORT), à Ripon, où il dirige le laboratoire d'économie écologique. Sous son aile, on retrouve une vingtaine d'étudiants gradués et de stagiaires post-doctoraux. Les fins de semaine - et pas mal à tous moments lors des périodes de tournée plus intensives -, professeur Dupras va rejoindre ses acolytes des Cowboys Fringants pour fouler les planches et jouer devant des salles bondées, au Québec comme en France.

10 février 2017

Un article dans The Globe & Mail
Primates are now so threatened by human activity that the group is heading for “a major extinction event” by the middle of this century, scientists warn. The grim forecast comes from a global assessment of all known species of primates, the mammalian order to which humans belong and whose members are most like us in their biology and behaviour. Most primates are tree dwellers that live in tropical forests, and those environments are disappearing at an alarming pace, mainly to make room for agriculture, but also for logging, mining and other industrial activities. Colin Chapman, a primatologist at McGill University who was not involved in writing the report, agreed with its conclusions. “It really does paint a pretty dire picture and it stresses the need that we’re going to have to stop business as usual if we want to continue to have primates in our world,” he said. Dr. Chapman, who has worked extensively in Uganda, among other field locations, added that there are many examples where conservation efforts have succeeded at a local level once communities are on board. “We need to scale that up to a global level,” he said.

10 février 2017
Grève des professeurs à Sherbrooke 
Un communiqué de l'Université de Sherbrooke

Informations, mesures et consignes en lien avec la Grève des professeures et professeurs rattachés au SPPUS qui touche actuellement l'Université de Sherbrooke.

8 février 2017

Cours d'été de terrain à Anticosti
Cours de 3 crédits qui s'adresse aux étudiants de 2e et 3e cycles qui porte sur la thématique de prise de décision publique dans un contexte de controverse politique. On y traitera non seulement de la controverse entourant l'exploration d'hydrocarbures, la question de la protection du territoire et de la biodiversité, de propositions alternatives de mise en valeur de l'île (dans une perspective de développement régional et local), de revendications autochtones, etc. Bref de beaux enjeux compliqués sur lesquels un consensus est très difficile à atteindre, mais pour lesquels les décideurs publics doivent quand même prendre des décisions. L'objectif est de mettre les étudiant-e-s, individuellement, en situation de décideur public et d'aller à la rencontre des intervenants (communauté locale, promoteurs privés, fonctionnaires et élus, communauté autochtones, ONG, organisations de développement, etc.), après une série de séminaires pré-départ en classe, Le terrain durera une dizaine de jours, entre Montréal, Québec, la Côte-Nord et Anticosti.

7 février 2017

Un article dans Le Quotidien
Étudiant au doctorat en biologie à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) sous la direction d'Hubert Morin, l'espagnol Miguel Montoro Girona a à coeur la forêt boréale, pour laquelle il a eu un énorme coup de coeur lorsqu'il est arrivé dans la région. Il souhaite donc trouver une façon durable de l'exploiter, grâce à son projet de recherche intitulé Régénération, croissance et réponses écologiques des pessières noires soumises à différents systèmes de coupes progressives. Plus précisément, l'étudiant se penche sur les méthodes d'exploitation de l'épinette noire dans la forêt boréale. « C'est une espèce transcontinentale. Elle est également très intéressante du point de vue industriel pour les caractéristiques de son bois. Concrètement, 75 % du volume d'arbres coupés au Québec viennent de l'épinette noire. C'est la "star" ! », raconte-t-il.

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Fin de la section Nouvelles. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

Toutes les nouvelles...

L'Agenda du CEF

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Agenda. Insérez vos évènements après ce bloc. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

28 mars 2017

Soutenance de doctorat
Isabelle Laforest-Lapointe, candidate au doctorat à l'UQAM sous la direction de Steven Kembel et Christian Messier, présente sa soutenance de thèse devant jury : "Composition et dynamiques du microbiome foliaire des arbres de la forêt tempérée : de la forêt naturelle au milieu urbain.
13h30 | PK-3210 | UQAM

28-29 mars 2017

Northeast Ecosystem Research Cooperative 2017 Conference
NERC is an organization that promotes regional ecosystem research, monitoring and assessment activities in the northeastern U.S.A. and southeastern Canada. One of the important activities of NERC is to hold a bi-annual conference that features oral and poster presentations which highlight important ecosystem science themes pertinent to our study region. The NERC conference is a great way to hear about the latest ecosystem research in our region and to network with colleagues who share your interests.
Gideon Putnam Hotel, Saratoga Springs, New York, USA

29 mars 2017

Synthèse environnementale "Comment évolueront les écosystèmes forestiers boréaux dans un contexte probant d'augmentation des perturbations naturelles"
Evrard Kouadio, candidate au doctorat en sciences de l'environnement à l'UQAT sous la direction de Yves Bergeron et Adam Ali, présente sa Synthèse environnementale "Comment évolueront les écosystèmes forestiers boréaux dans un contexte probant d'augmentation des perturbations naturelles"
9h00 | N-7050 du Pavillon Paul-Gérin-Lajoie UQAM | D-417 UQAT

29-30 mars 2017
Colloque de biologie 2017 
Cette année encore, Tous les étudiants, tant au baccalauréat qu'à la maîtrise et au doctorat, sont invités à participer au colloque. Il y aura plus de 24 présentations orales, 1 discours-express et 4 conférenciers invités! Un bel éventail de sujets étudiés au Département de Biologie de l'Université Laval!
8h30 | salle 1168 | Pavillon Optique-Photonique | Université Laval
31 mars 2017
3e Colloque scientifique de l'ISFORT 
Une sélection d’étudiants et de chercheurs de l’ISFORT y présenteront leurs plus récents résultats de recherche ainsi que les implications pratiques que ceux-ci suggèrent. Pour cet événement, l’ISFORT aura le plaisir d’accueillir le Dr. Klaus J. Puettmann, professeur Edmund Hayes en sylviculture alternative, de l’Université de l’Oregon à Corvallis (É.-U.). Lors de sa conférence intitulée « Au-delà du Plan Forestier du Nord-Ouest : leçons tirées du passé et enjeux à venir », il nous entretiendra des problématiques et défis de la sylviculture à l’ère des changements globaux. Inscription par courriel à l’adresse : isfort@uqo.ca. Information : Julie Poirier, 819 595-3900 #2904. Date limite : 24 mars 2017. Coût : (documentation, pauses et repas inclus) : 25 $ (payable en argent comptant, reçus émis). Le colloque sera suivi d’un 5 à 7 scientifique à la Place du Marché de Ripon. Vous êtes invités à assister à la présentation du professeur Frédérik Doyon: « Mystères et merveilles de la foret tempérée pluvieuse du Chili».
9h - 17h | Place du Marché de Ripon, Québec
4-7 avril 2017
IAIA17, Impact Assessment’s Contribution to the Global Efforts in Addressing Climate Change 
37th Annual Conference of the International Association for Impact Assessment. Climate change represents a key challenge to the sustainability of global ecosystems and human prosperity in the 21st century. Climate change goes beyond project impacts, as it affects many diverse global issues: from water, food, and energy security to impacts on human rights and vulnerable peoples. Global climate change raises important questions of international and intergenerational justice. Abstract Submissions (for both paper and poster) are invited through 31 October, 2016.
Le Centre Sheraton Montréal Hôtel | Montréal, Canada
6 avril 2017

Conférence du CFL : Écologie et biogéographie du microbiome des arbres
Steven Kembel, professeur régulier, Chaire de recherche du Canada en microbiomes des plantes Département des sciences biologiques, UQAM, présente Écologie et biogéographie du microbiome des arbres. Les colloques sont diffusés en région. Pour information sur la présentation à distance, veuillez contacter Mme Guyta Mercier de Partenariat innovation forêt au 418-648-5828 avant le mardi 12 h précédant le colloque.
10h30 à 12h | salle Lionel-Daviault | Centre de foresterie des Laurentides du Service canadien des forêts | 1055, rue du P.E.P.S., Québec

23-28 avril 2017

Model-data fusion approaches in biogeosciences session at EGU General Assembly We welcome talks and posters using modeling tools in all in all field of terrestrial biogeosciences: studies describing model developments, comparisons with observed data, and progresses achieved in process understanding. Different spatial (from the bacterial community to the landscape) and temporal (from the nanosecond to the millennia) scales can be analyzed. The abstract submission deadline is January 11th. More info 
Vienna | Austria

Tout l'Agenda...

********************************************************** ***************** Colloque du CEF ************************ **********************************************************

1 et 2 mai 2017
Coeur des sciences de l'UQAM

********************************************************** ***************** Mycorhizes 2017 **************************** **********************************************************

10-11 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** R à Québec **************************** **********************************************************

25-26 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** Formation CEF **************************** **********************************************************

CEF-Formation

Introduction à GGPlot2
13 avril 2017 à l'UQAM | 20 avril 2017 à l'UQAT

********************************************************** ***************** Cours du CEF **************************** **********************************************************

Cours du CEF

Analyse des pistes et modélisation par équations structurelles pour écologistes 
1–5 mai 2017 | Université de Sherbrooke
Path analysis and structural equation modelling for ecologists 
May 1–5 2017 | Université de Sherbrooke
8e Semaine de Dendroécologie de la FERLD 
16–21 mai 2017 | FERLD
Cours d'été: Terrain avancé en environnement (GÉO 6041) 
Cours aux cycles supérieurs de 3 crédits offert par François Girard, du 2 au 7 juillet 2017 à la Forêt Montmorency non loin de Québec.
Cours d’été en statistiques bayésiennes – Summer school in Bayesian statistics 
École d’été en statistiques bayésiennes. Maximum de 20 participants.
14 au 18 août | Orford Musique (à 30 minutes de Sherbrooke)
Aménagement des écosystèmes forestiers (ENV7010) 
14 au 25 août 2017, FERLD, Abitibi
Cours sur la complexité 
24-29 septembre 2017, Toscane, Italie

********************************************************** ***************** Maudite pub - Budworm ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - Colibri **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - NewForest **************************** **********************************************************

********************************************************** ********** Maudite pub 6 - Au coeur de l'arbre *********** **********************************************************

...Une exposition
virtuelle sur l'arbre!

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...