Balaji1996

Référence

Balaji, B. (1996) Use of Ri T-DNA transformed roots of pea mutants and a non-host (lupin) in studying precolonization and colonization stages of the arbuscular mycorrhizal (AM) symbiosis. Thèse de doctorat, Université Laval.

Résumé

Les cultures de racines de differents mutants du pois (Nod$\sp-$ et Nod$\sp+$), transformees par le T-DNA du plasmide Ri de l'Agrobacterium rhizogenes, ont ete testees in vitro pour leur sensibilite a la colonisation des champignons endomycorhiziens. Nos resultats ont demontre que les mutants sans nodulation (Nod$\sp-$) etaient insensibles a la mycorhization (Myc$\sp-$). D'autres experiences ont indique que la croissance des hyphes de Gigaspora margarita est inhibee de facon similaire par les exsudats racinaires de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$, tandis que les volatiles, principalement le dioxide de carbon, de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$ ont stimule la croissance des hyphes. La quercetine stimule la croissance des hyphes mais pas la colonisation de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$. Les racines transformees de lupin ne sont pas colonisees par le champignon et ils ne secretent pas d'exsudats stimulateurs ou inhibiteurs. Ceci montre que d'autres facteurs racinaires peuvent controler le developpement de champignons endomycorhiziens. Les racines du pois ayant perdu ou pas leur aptitude a la mycorhization ont accumule significativement moins de pisatine par rapport aux racines soumises a l'invasion d'un champignon pathogene. Nous avons obtenu la meme teneur de colonisation mycorhizienne chez le mutant de tomate, Epi, de meme que chez la version parentale, VFN8, ce qui suggere que l'ethylene n'inhibe pas la croissance du champignon endomycorhizien. De plus, la culture simultanee de differentes racines a demontre que les exsudats d'une plante n'affectaient pas la nature mycorhizienne de l'autre mais que les champignons endomycorhiziens preferaient une plante par rapport a l'autre. Ces resultats suggerent que les facteurs racinaires ne sont pas impliques dans la determination de la nature endomycorhizienne de mutants du pois et que les stades de precolonisation et de colonisation sont controles par des mecanismes differents.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@PHDTHESIS { Balaji1996,
    AUTHOR = { Balaji, B. },
    TITLE = { Use of Ri T-DNA transformed roots of pea mutants and a non-host (lupin) in studying precolonization and colonization stages of the arbuscular mycorrhizal (AM) symbiosis },
    SCHOOL = { Université Laval },
    YEAR = { 1996 },
    NOTE = { CEFTMS, Piche, Y., Boovaraghan Balaji. Thèse (de doctorat) Pqdt Thèse (Ph. D)--Université Laval, 1996. Bibliogr.: f. 112-132. Résumés en français et en anglais. Thèse. Foresterie et géodésie Piché, Yves, directeur de thèse },
    ABSTRACT = { Les cultures de racines de differents mutants du pois (Nod$\sp-$ et Nod$\sp+$), transformees par le T-DNA du plasmide Ri de l'Agrobacterium rhizogenes, ont ete testees in vitro pour leur sensibilite a la colonisation des champignons endomycorhiziens. Nos resultats ont demontre que les mutants sans nodulation (Nod$\sp-$) etaient insensibles a la mycorhization (Myc$\sp-$). D'autres experiences ont indique que la croissance des hyphes de Gigaspora margarita est inhibee de facon similaire par les exsudats racinaires de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$, tandis que les volatiles, principalement le dioxide de carbon, de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$ ont stimule la croissance des hyphes. La quercetine stimule la croissance des hyphes mais pas la colonisation de Myc$\sp-$ et de Myc$\sp+$. Les racines transformees de lupin ne sont pas colonisees par le champignon et ils ne secretent pas d'exsudats stimulateurs ou inhibiteurs. Ceci montre que d'autres facteurs racinaires peuvent controler le developpement de champignons endomycorhiziens. Les racines du pois ayant perdu ou pas leur aptitude a la mycorhization ont accumule significativement moins de pisatine par rapport aux racines soumises a l'invasion d'un champignon pathogene. Nous avons obtenu la meme teneur de colonisation mycorhizienne chez le mutant de tomate, Epi, de meme que chez la version parentale, VFN8, ce qui suggere que l'ethylene n'inhibe pas la croissance du champignon endomycorhizien. De plus, la culture simultanee de differentes racines a demontre que les exsudats d'une plante n'affectaient pas la nature mycorhizienne de l'autre mais que les champignons endomycorhiziens preferaient une plante par rapport a l'autre. Ces resultats suggerent que les facteurs racinaires ne sont pas impliques dans la determination de la nature endomycorhizienne de mutants du pois et que les stades de precolonisation et de colonisation sont controles par des mecanismes differents. },
    KEYWORDS = { Endomycorhizes à vésicules et arbuscules. Mycorhizes. Pois Racines Racines (Botanique) },
    OWNER = { brugerolles },
    TIMESTAMP = { 2008.01.16 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...