GauthierRaulierOuzennouEtAl2015

Référence

Gauthier, S., Raulier, F., Ouzennou, H., Saucier, J.-P. (2015) Strategic analysis of forest vulnerability to risk related to fire: an example from the coniferous boreal forest of Quebec. Canadian Journal of Forest Research, 45(5):553-565. (URL )

Résumé

Le feu est considéré comme étant une perturbation majeure en forêt boréale. Il importe donc d’en tenir compte dans le processus de planification de l’aménagement forestier. De plus, comme le temps d’exposition des peuplements au feu est relié à leur productivité, le fait de combiner des données sur la productivité à celle du risque lié au feu devrait nous aider à évaluer le potentiel d’un territoire pour y pratiquer un aménagement forestier durable. Dans cet article, nous présentons une méthode qui permet d’évaluer la vulnérabilité potentielle d’une région au risque relié aux feux de forêt et nous l’illustrons en l’appliquant à la forêt boréale coniférienne du Québec. Cette méthode prend en compte quelques éléments d’incertitude liés à la productivité et à l’activité des feux. Nous avons spatialisé la productivité des peuplements pour l’ensemble du territoire à l’étude, à partir des tables de rendement, de manière à estimer, pour chaque secteur, la superficie occupée par des forêts productives, en considérant ou non le risque relié au feu. Les résultats indiquent que la superficie des peuplements productifs décroît généralement avec une diminution du nombre de degrés-jours et une augmentation de l’altitude ou selon les dépôts de surface. De plus, même les secteurs ayant une productivité de moyenne à bonne sont jugés comme étant vulnérables au feu lorsque leur taux de brûlage excèdent 0,333 %·année–1. Notre approche innovatrice a permis d’évaluer le degré de vulnérabilité des différents secteurs par rapport au feu. Elle pourra aussi être utile dans plusieurs régions où, en raison des changements climatiques, nous pouvons prévoir un accroissement des superficies annuelles brûlées.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@ARTICLE { GauthierRaulierOuzennouEtAl2015,
    AUTHOR = { Gauthier, S. and Raulier, F. and Ouzennou, H. and Saucier, J.-P. },
    TITLE = { Strategic analysis of forest vulnerability to risk related to fire: an example from the coniferous boreal forest of Quebec },
    JOURNAL = { Canadian Journal of Forest Research },
    YEAR = { 2015 },
    VOLUME = { 45 },
    PAGES = { 553-565 },
    NUMBER = { 5 },
    ABSTRACT = { Le feu est considéré comme étant une perturbation majeure en forêt boréale. Il importe donc d’en tenir compte dans le processus de planification de l’aménagement forestier. De plus, comme le temps d’exposition des peuplements au feu est relié à leur productivité, le fait de combiner des données sur la productivité à celle du risque lié au feu devrait nous aider à évaluer le potentiel d’un territoire pour y pratiquer un aménagement forestier durable. Dans cet article, nous présentons une méthode qui permet d’évaluer la vulnérabilité potentielle d’une région au risque relié aux feux de forêt et nous l’illustrons en l’appliquant à la forêt boréale coniférienne du Québec. Cette méthode prend en compte quelques éléments d’incertitude liés à la productivité et à l’activité des feux. Nous avons spatialisé la productivité des peuplements pour l’ensemble du territoire à l’étude, à partir des tables de rendement, de manière à estimer, pour chaque secteur, la superficie occupée par des forêts productives, en considérant ou non le risque relié au feu. Les résultats indiquent que la superficie des peuplements productifs décroît généralement avec une diminution du nombre de degrés-jours et une augmentation de l’altitude ou selon les dépôts de surface. De plus, même les secteurs ayant une productivité de moyenne à bonne sont jugés comme étant vulnérables au feu lorsque leur taux de brûlage excèdent 0,333 %·année–1. Notre approche innovatrice a permis d’évaluer le degré de vulnérabilité des différents secteurs par rapport au feu. Elle pourra aussi être utile dans plusieurs régions où, en raison des changements climatiques, nous pouvons prévoir un accroissement des superficies annuelles brûlées. },
    DOI = { 10.1139/cjfr-2014-0125 },
    EPRINT = { http://dx.doi.org/10.1139/cjfr-2014-0125 },
    OWNER = { nafon9 },
    TIMESTAMP = { 2015.04.27 },
    URL = { http://dx.doi.org/10.1139/cjfr-2014-0125 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...