From CEF

Membres: MarieEveSigouin

Marie-Eve Sigouin

Maîtrise
Évaluation du type de préparation de terrain et fréquence des entretiens mécaniques dans les plantations de peuplier hybride
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Directrice : Annie DesRochers

Coordonnées
Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
445, Boul. de l'Université
Rouyn-Noranda, QC, J9X 5E4
Tél.: 819-762-0971 poste 2169
Téléc.: 819-797-4727
Courriel:

PROJET DE RECHERCHE

L’étude vise à vérifier si la préparation de terrain en buttes de même que l’enlèvement de la végétation compétitrice permet d’augmenter significativement la croissance des peupliers hybrides en forêt boréale. Trois plantations ont été établies en 2004 en Abitibi-Témiscamingue sur des sites agricole (1) et forestiers (2) à une densité de 1000 plants par hectare. Deux traitements de préparation de terrain ont été testés (avec buttes ou sans buttes), ainsi que 4 fréquences annuelles d’entretien de la végétation compétitrice (0, 1, 2 ou 3 entretiens par année), sur deux clones de peuplier hybride : P. maximowiczii X P. balsamifera (915319) et P. euramericana X P. maximowiczii (916401). La hauteur, le diamètre, la surface foliaire ainsi que le taux de photosynthèse des arbres ont été évalués en fonction des types de traitement et en relation avec la température du sol, le recouvrement de la végétation compétitrice ainsi que la longueur de la saison de végétation pour les saisons 2004, 2005 et 2006. À la fin de la saison 2006, la préparation de terrain en buttes a favorisé la croissance en diamètre (+14%) et en hauteur (+32%) du clone 916401 sur le site d’Arntfield. L’augmentation de la fréquence des traitements d’entretien de la végétation compétitrice sur le site de Preissac a également favorisé la croissance en diamètre (+35%) et en hauteur (+20%) après 2 entretiens annuels. Le traitement de la végétation n’a eu que peu d’effet sur la croissance lorsque la compétition était moins invasive. L’entretien de la végétation a permis de diminuer les dégâts causés par les rongeurs durant l’hiver, alors que la préparation de terrain en buttes a permis de réduire la sévérité des dommages causés.

AUTRES FONCTIONS

Marie-Eve Sigouin est auxiliaire de recherche à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Consultez le site internet pour plus d'information : http://web2.uqat.ca/cafd 

FORMATION ACADÉMIQUE

PUBLICATIONS

COMMUNICATIONS

AFFICHES

Toutes ces publications sont disponibles sur le site de la Chaire AFD!
Récupéré sur http://www.cef-cfr.ca/index.php?n=Membres.MarieEveSigouin
Page mise à jour le 05/06/2009 à 16h47 Heure de l'Est (GMT-5)