GagnonEtAl2012

Référence

Gagnon, J., Vander Haeghe, M.-J., Imbeau, L., Lapointe, J. and Trudel, S. (2012) Premier inventaire de la population de grèbe jougris nichant localement à Rouyn-Noranda, étés 2010 et 2011. Le Naturaliste canadien, 136(1):74-79.

Résumé

Le grèbe jougris est un nicheur commun dans l’ouest et le centre du Canada. Sa nidification a été confirmée, pour la première fois au Québec, en 1980. Depuis ce temps, les mentions de nidification ayant mené à la production de jeunes sont demeurées confinées à seulement 6 plans d’eau situés dans les limites de la municipalité de Rouyn-Noranda, en Abitibi. Afin d’établir un premier portrait de la population nicheuse de grèbe jougris au Québec, nous avons, au cours des étés 2010 et 2011, entrepris un inventaire systématique des rives de 22 plans d’eau du secteur de Rouyn-Noranda, incluant tous les sites de nidification préalablement connus. En tenant compte du fait que les inventaires ont été réalisés sur deux années, la population nicheuse de Rouyn-Noranda se limiterait à un total de 21 à 23 couples nicheurs. Cette population est jusqu’à présent la seule connue au Québec et constitue la limite nord-est de la répartition de l’espèce au Canada. La majorité des plans d’eau utilisés par l’espèce en période de nidification sont fortement perturbés par diverses activités humaines : ensemencement de poissons, empiètement par de nouvelles constructions, baignade, pêche sportive et proximité de pistes cyclables le long des rives. En raison du faible effectif de cette population et des diverses menaces pouvant nuire au succès de nidification, nous recommandons un suivi plus fréquent des nids établis sur ces plans d’eau afin de quantifier l’importance du dérangement humain sur le succès reproducteur des grèbes. À titre préventif, une sensibilisation des résidents de la ville de Rouyn-Noranda à cette possibilité de dérangement nous paraît primordiale afin d’assurer l’implantation de mesures appropriées pour favoriser la nidification du grèbe jougris sur ce territoire.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@ARTICLE { GagnonEtAl2012,
    AUTHOR = { Gagnon, J. and Vander Haeghe, M.-J. and Imbeau, L. and Lapointe, J. and Trudel, S. },
    TITLE = { Premier inventaire de la population de grèbe jougris nichant localement à Rouyn-Noranda, étés 2010 et 2011 },
    JOURNAL = { Le Naturaliste canadien },
    YEAR = { 2012 },
    VOLUME = { 136 },
    PAGES = { 74-79 },
    NUMBER = { 1 },
    ABSTRACT = { Le grèbe jougris est un nicheur commun dans l’ouest et le centre du Canada. Sa nidification a été confirmée, pour la première fois au Québec, en 1980. Depuis ce temps, les mentions de nidification ayant mené à la production de jeunes sont demeurées confinées à seulement 6 plans d’eau situés dans les limites de la municipalité de Rouyn-Noranda, en Abitibi. Afin d’établir un premier portrait de la population nicheuse de grèbe jougris au Québec, nous avons, au cours des étés 2010 et 2011, entrepris un inventaire systématique des rives de 22 plans d’eau du secteur de Rouyn-Noranda, incluant tous les sites de nidification préalablement connus. En tenant compte du fait que les inventaires ont été réalisés sur deux années, la population nicheuse de Rouyn-Noranda se limiterait à un total de 21 à 23 couples nicheurs. Cette population est jusqu’à présent la seule connue au Québec et constitue la limite nord-est de la répartition de l’espèce au Canada. La majorité des plans d’eau utilisés par l’espèce en période de nidification sont fortement perturbés par diverses activités humaines : ensemencement de poissons, empiètement par de nouvelles constructions, baignade, pêche sportive et proximité de pistes cyclables le long des rives. En raison du faible effectif de cette population et des diverses menaces pouvant nuire au succès de nidification, nous recommandons un suivi plus fréquent des nids établis sur ces plans d’eau afin de quantifier l’importance du dérangement humain sur le succès reproducteur des grèbes. À titre préventif, une sensibilisation des résidents de la ville de Rouyn-Noranda à cette possibilité de dérangement nous paraît primordiale afin d’assurer l’implantation de mesures appropriées pour favoriser la nidification du grèbe jougris sur ce territoire. },
    KEYWORDS = { Abitibi, dérangement humain, grèbe jougris, lacs eutrophes, population nicheuse },
    OWNER = { DL },
    TIMESTAMP = { 2011.12.09 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...