DeryBelangerMarchandEtAl2000

Référence

Dery, S., Belanger, L., Marchand, S. and Côté, S. (2000) Succession après épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana) dans des sapinières boréales pluviales de seconde venue. Canadian Journal of Forest Research, 30:801-816.

Résumé

Résumé : Dans les sapinières boréales pluviales du nord-est américain, le modèle dit « cyclique », développé par Baskerville (G.L. Baskerville. 1975. Spruce budworm: super silviculturalist. For. Chron. 51 : 138–140), est généralement retenu comme étant le modèle classique de régénération suite à une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana (Clem.)). Selon ce modèle, les sapinières vierges mûres tuées lors d’une épidémie sont remplacées par une autre sapinière. Cette étude visait à établir si le modèle cyclique s’appliquait aussi dans le cas de sapinières boréales pluviales issues de coupes, arrivant à l’âge d’exploitabilité absolue retenu au Québec (50–60 ans). L’étude entreprise suite à la dernière épidémie de tordeuse (1974 à 1987) montre que, bien que la régénération résineuse soit abondante, la banque de semis présente des signes évidents d’immaturité : jeune âge et petite dimension des semis, microsites vacants. Dans la majorité des cas, on observe des peuplements où la régénération est codominée ou dominée par les essences feuillues, laissant entrevoir un enfeuillement possible de ces sapinières. Le modèle cyclique ne semble donc pas suffisant pour décrire la dynamique de sapinières boréales de seconde venue maintenues à l’état de prématurité (<50–60 ans). Celles-ci n’auraient plus la même résilience que les sapinières vierges caractérisées par des révolutions écologiques de plus de 90 ans. Abstract: Following spruce budworm (Choristoneura fumiferana (Clem.)) outbreaks, Baskerville’s model (G.L. Baskerville. 1975. Spruce budworm: super silviculturalist. For. Chron. 51: 138–140), referred to as the cyclic model, is generally accepted as one of the best established regeneration models in wet boreal fir stands typical of northeastern America. According to that model, old virgin fir stands killed by the insect are replaced by other fir stands. In this study, we wanted to check if the cyclic model would work with wet boreal fir stands originating from harvest and having reached the felling age (50–60 years old) observed in Quebec. The study set up after the last budworm outbreak (1974–1987) shows that, although coniferous regeneration is abundant, the seedling bank is obviously immature: young and small seedlings, empty microsites. In most cases, the regeneration is codominated or dominated by deciduous species, which may bring about the development of a deciduous stand. Thus, the cyclic model does not seem suited to describe dynamics of second-growth boreal fir stands when it is kept in a premature state (<50–60 years old). These stands may not be as resilient as virgin ones, which are characterized by ecological rotations longer than 90 years.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@ARTICLE { DeryBelangerMarchandEtAl2000,
    AUTHOR = { Dery, S. and Belanger, L. and Marchand, S. and Côté, S. },
    TITLE = { Succession après épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana) dans des sapinières boréales pluviales de seconde venue },
    JOURNAL = { Canadian Journal of Forest Research },
    YEAR = { 2000 },
    VOLUME = { 30 },
    PAGES = { 801-816 },
    ABSTRACT = { Résumé : Dans les sapinières boréales pluviales du nord-est américain, le modèle dit « cyclique », développé par Baskerville (G.L. Baskerville. 1975. Spruce budworm: super silviculturalist. For. Chron. 51 : 138–140), est généralement retenu comme étant le modèle classique de régénération suite à une épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana (Clem.)). Selon ce modèle, les sapinières vierges mûres tuées lors d’une épidémie sont remplacées par une autre sapinière. Cette étude visait à établir si le modèle cyclique s’appliquait aussi dans le cas de sapinières boréales pluviales issues de coupes, arrivant à l’âge d’exploitabilité absolue retenu au Québec (50–60 ans). L’étude entreprise suite à la dernière épidémie de tordeuse (1974 à 1987) montre que, bien que la régénération résineuse soit abondante, la banque de semis présente des signes évidents d’immaturité : jeune âge et petite dimension des semis, microsites vacants. Dans la majorité des cas, on observe des peuplements où la régénération est codominée ou dominée par les essences feuillues, laissant entrevoir un enfeuillement possible de ces sapinières. Le modèle cyclique ne semble donc pas suffisant pour décrire la dynamique de sapinières boréales de seconde venue maintenues à l’état de prématurité (<50–60 ans). Celles-ci n’auraient plus la même résilience que les sapinières vierges caractérisées par des révolutions écologiques de plus de 90 ans. Abstract: Following spruce budworm (Choristoneura fumiferana (Clem.)) outbreaks, Baskerville’s model (G.L. Baskerville. 1975. Spruce budworm: super silviculturalist. For. Chron. 51: 138–140), referred to as the cyclic model, is generally accepted as one of the best established regeneration models in wet boreal fir stands typical of northeastern America. According to that model, old virgin fir stands killed by the insect are replaced by other fir stands. In this study, we wanted to check if the cyclic model would work with wet boreal fir stands originating from harvest and having reached the felling age (50–60 years old) observed in Quebec. The study set up after the last budworm outbreak (1974–1987) shows that, although coniferous regeneration is abundant, the seedling bank is obviously immature: young and small seedlings, empty microsites. In most cases, the regeneration is codominated or dominated by deciduous species, which may bring about the development of a deciduous stand. Thus, the cyclic model does not seem suited to describe dynamics of second-growth boreal fir stands when it is kept in a premature state (<50–60 years old). These stands may not be as resilient as virgin ones, which are characterized by ecological rotations longer than 90 years. },
    OWNER = { brugerolles },
    TIMESTAMP = { 2007.12.05 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...