Perrette2014

Référence

Perrette, G. (2014) La régénération du peuplier faux-tremble (Populus tremuloïdes michx.) dans un contexte de perturbation occasionnée par la livrée des forêts (Malacosoma disstria hbn.) et d’envahissement par l’aulne rugueux (Alnus rugosa (Du Roi) Sprengel). Mémoire de maîtrise, UQAM.

Résumé

Suite à la récente épidémie de la livrée des forêts (LDF) dans la ceinture d'argile canadienne, plusieurs peuplements de peuplier faux-tremble qui ont exprimé des niveaux de mortalité variables ne se régénéraient pas et ont été envahis par l'aulne rugueux. La présente étude avait pour objectifs d’identifier les causes du dépérissement du peuplier et de l’inhibition du drageonnement, et d’évaluer l’efficacité de différents traitements sylvicoles pour remettre les sites en production avec un niveau élevé de stocking. En 2009, 84 placettes ont été établies dans un massif de peupleraies dégradées à des niveaux variables mais dont le couvert forestier était fermé avant la dernière épidémie de la LDF. Ces placettes ont été réparties selon un gradient de mortalité, basé sur les surfaces terrières résiduelles en tiges de peuplier vivantes (STPV). Les traitements comprenaient des coupes du peuplier en hiver et en début d’été 2010, avec ou sans élimination de l’aulne à l’hiver 2011. Les résultats indiquent que la suppression de l'aulne n'est pas nécessaire pour régénérer les peuplements, que la dominance apicale exercée par les tiges résiduelles a joué un rôle important dans l'inhibition du drageonnement, mais que la STPV a été le principal facteur qui faisait augmenter les densités de drageons, ce qui suggère que le système racinaire a été affecté dans les peuplements les plus dégradés. Un seuil de 11 m² ha-1 de STPV a été mis en évidence au-dessus duquel les peuplements peuvent être régénérés. En dessous de ce seuil, le drageonnement est trop faible pour remettre en production les peuplements. En outre, cette étude est la première à montrer une relation positive forte entre la mortalité du peuplier, l'épaisseur de la couche d'humus et la hauteur de la nappe phréatique. Le peuplier a été plus vulnérable à la défoliation par la LDF sur les sites qui combinent une haute nappe phréatique et une épaisse couche d'humus. Parce que l'accroissement en surface terrière des tiges résiduelles a été plus faible sur ces sites depuis les années 1950, le dépérissement du peuplier suite à la dernière épidémie de la LDF semble être le symptôme d'un lent processus de déclin du peuplier. Du point de vue de l’aménagement forestier, il est suggéré de convertir ces sites dégradés en peuplements de conifères.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@MASTERSTHESIS { Perrette2014,
    AUTHOR = { Perrette, G. },
    TITLE = { La régénération du peuplier faux-tremble (Populus tremuloïdes michx.) dans un contexte de perturbation occasionnée par la livrée des forêts (Malacosoma disstria hbn.) et d’envahissement par l’aulne rugueux (Alnus rugosa (Du Roi) Sprengel). },
    SCHOOL = { UQAM },
    YEAR = { 2014 },
    MONTH = { February },
    NOTE = { CEFTMS, Bergeron, Y. and Lorenzetti, F. },
    ABSTRACT = { Suite à la récente épidémie de la livrée des forêts (LDF) dans la ceinture d'argile canadienne, plusieurs peuplements de peuplier faux-tremble qui ont exprimé des niveaux de mortalité variables ne se régénéraient pas et ont été envahis par l'aulne rugueux. La présente étude avait pour objectifs d’identifier les causes du dépérissement du peuplier et de l’inhibition du drageonnement, et d’évaluer l’efficacité de différents traitements sylvicoles pour remettre les sites en production avec un niveau élevé de stocking. En 2009, 84 placettes ont été établies dans un massif de peupleraies dégradées à des niveaux variables mais dont le couvert forestier était fermé avant la dernière épidémie de la LDF. Ces placettes ont été réparties selon un gradient de mortalité, basé sur les surfaces terrières résiduelles en tiges de peuplier vivantes (STPV). Les traitements comprenaient des coupes du peuplier en hiver et en début d’été 2010, avec ou sans élimination de l’aulne à l’hiver 2011. Les résultats indiquent que la suppression de l'aulne n'est pas nécessaire pour régénérer les peuplements, que la dominance apicale exercée par les tiges résiduelles a joué un rôle important dans l'inhibition du drageonnement, mais que la STPV a été le principal facteur qui faisait augmenter les densités de drageons, ce qui suggère que le système racinaire a été affecté dans les peuplements les plus dégradés. Un seuil de 11 m² ha-1 de STPV a été mis en évidence au-dessus duquel les peuplements peuvent être régénérés. En dessous de ce seuil, le drageonnement est trop faible pour remettre en production les peuplements. En outre, cette étude est la première à montrer une relation positive forte entre la mortalité du peuplier, l'épaisseur de la couche d'humus et la hauteur de la nappe phréatique. Le peuplier a été plus vulnérable à la défoliation par la LDF sur les sites qui combinent une haute nappe phréatique et une épaisse couche d'humus. Parce que l'accroissement en surface terrière des tiges résiduelles a été plus faible sur ces sites depuis les années 1950, le dépérissement du peuplier suite à la dernière épidémie de la LDF semble être le symptôme d'un lent processus de déclin du peuplier. Du point de vue de l’aménagement forestier, il est suggéré de convertir ces sites dégradés en peuplements de conifères. },
    OWNER = { Daniel Lesieur },
    TIMESTAMP = { 2014.05.08 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ************* Écoles d'été et formation **************************** **********************************************************

Écoles d'été et formations

Ecole d'été en Biologie et Ecologie intégratives 
6-12 juillet 2019, Pyrénées françaises
École d'été en modélisation de la biodiversité 
19-23 août 2019, Orford
Cours aux cycles supérieurs: Aménagement des écosystèmes forestiers 
19-30 août 2019, Station FERLD

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...