Ablain2005

Référence

Ablain, M. (2005) Dynamique d'une population d'ostryers de Virginie (Ostrya virginiana (P. Mill) K.Koch) à sa limite de répartition nord-est américaine. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Rimouski. (URL )

Résumé

Les limites de répartition géographique des espèces sont dues à des facteurs climatiques, historiques ou écologiques. Les populations en marge de l'aire de répartition des espèces y rencontrent des conditions écologiques plus contraignantes. Ces pressions doivent être identifiées afin d'aider à la conservation de ces populations disjointes en raison de leurs particularités génétiques et écologiques mais aussi parce qu'elles sont rares au sein des régions considérées. L'objectif général de cette étude est de documenter le statut d'une des populations d'ostryers de Virginie (Ostrya virginiana) les plus nordiques dans l'est de l'Amérique et de mieux connaitre la répartition septentrionale de l'espèce. Nous voulions connaître les tendances démographiques de cette population d'ostryers, estimer l'influence des températures et des précipitations sur la croissance des individus et évaluer si ces facteurs peuvent expliquer sa limite nordique. De plus, nous voulions identifier la dynamique écologique de la communauté forestière du site. La forêt étudiée est située à Saint-Fabien (48°18 ' N et 68° 52' W; Québec, Canada). La population d'ostryers est composée de 1647 individus. Nous avons déterminé le mode de reproduction à l'origine de chaque individu, à savoir par graine ou rejet de souche ainsi que leur position géographique. Le prélèvement de carottes sur les différentes espèces arborescentes de la forêt, y compris sur les o stryers , a permis de déterminer l'âge des populations et leur patron de croissance radiale. Les détentes de croissance ont été recherchées et le patron de croissance de l' ostryer a été comparé aux données de températures et de précipitations de la région. L'espèce est présente sur d'autres sites dans la région. La reproduction sexuée de la population étudiée est importante (1204 individus) par rapport à la reproduction par voie végétative (443 individus) malgré sa position nordique. Aucune influence des températures n'a été mise en évidence. Également, la croissance des ostryers est faiblement contrainte par les précipitations de neige, et légèrement favorisée par les précipitations printanières. On retrouve la plupart des ostryers sur le versant sud-est du site d'étude. Le peuplement a été principalement perturbé par des coupes et des épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette qui semblent augmenter les possibilités de reproduction et de croissance des ostryers. La population n'est pas en déclin et pourrait même être en voie d'initier une expansion sur le site. Aucune limitation dans son cycle vital (croissance et reproduction) n'a été détectée. Il est probable que la position de la population sur le versant sud-est, combinée aux perturbations anthropiques et naturelles, soit responsable de ces attributs de la population. Si la dynamique du peuplement étudié et les conditions écologiques locales se maintiennent, la population de Saint Fabien devrait subsister sur le site. Si ces conditions s'avèrent être régionales, l'espèce devrait se maintenir à l'échelle de la région et peut-être étendre sa distribution à partir des populations existantes.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@MASTERSTHESIS { Ablain2005,
    AUTHOR = { Ablain, M. },
    TITLE = { Dynamique d'une population d'ostryers de Virginie (Ostrya virginiana (P. Mill) K.Koch) à sa limite de répartition nord-est américaine },
    SCHOOL = { Université du Québec à Rimouski },
    YEAR = { 2005 },
    NOTE = { CEFTMS, Sirois, L. and Arseneault, D. },
    ABSTRACT = { Les limites de répartition géographique des espèces sont dues à des facteurs climatiques, historiques ou écologiques. Les populations en marge de l'aire de répartition des espèces y rencontrent des conditions écologiques plus contraignantes. Ces pressions doivent être identifiées afin d'aider à la conservation de ces populations disjointes en raison de leurs particularités génétiques et écologiques mais aussi parce qu'elles sont rares au sein des régions considérées. L'objectif général de cette étude est de documenter le statut d'une des populations d'ostryers de Virginie (Ostrya virginiana) les plus nordiques dans l'est de l'Amérique et de mieux connaitre la répartition septentrionale de l'espèce. Nous voulions connaître les tendances démographiques de cette population d'ostryers, estimer l'influence des températures et des précipitations sur la croissance des individus et évaluer si ces facteurs peuvent expliquer sa limite nordique. De plus, nous voulions identifier la dynamique écologique de la communauté forestière du site. La forêt étudiée est située à Saint-Fabien (48°18 ' N et 68° 52' W; Québec, Canada). La population d'ostryers est composée de 1647 individus. Nous avons déterminé le mode de reproduction à l'origine de chaque individu, à savoir par graine ou rejet de souche ainsi que leur position géographique. Le prélèvement de carottes sur les différentes espèces arborescentes de la forêt, y compris sur les o stryers , a permis de déterminer l'âge des populations et leur patron de croissance radiale. Les détentes de croissance ont été recherchées et le patron de croissance de l' ostryer a été comparé aux données de températures et de précipitations de la région. L'espèce est présente sur d'autres sites dans la région. La reproduction sexuée de la population étudiée est importante (1204 individus) par rapport à la reproduction par voie végétative (443 individus) malgré sa position nordique. Aucune influence des températures n'a été mise en évidence. Également, la croissance des ostryers est faiblement contrainte par les précipitations de neige, et légèrement favorisée par les précipitations printanières. On retrouve la plupart des ostryers sur le versant sud-est du site d'étude. Le peuplement a été principalement perturbé par des coupes et des épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette qui semblent augmenter les possibilités de reproduction et de croissance des ostryers. La population n'est pas en déclin et pourrait même être en voie d'initier une expansion sur le site. Aucune limitation dans son cycle vital (croissance et reproduction) n'a été détectée. Il est probable que la position de la population sur le versant sud-est, combinée aux perturbations anthropiques et naturelles, soit responsable de ces attributs de la population. Si la dynamique du peuplement étudié et les conditions écologiques locales se maintiennent, la population de Saint Fabien devrait subsister sur le site. Si ces conditions s'avèrent être régionales, l'espèce devrait se maintenir à l'échelle de la région et peut-être étendre sa distribution à partir des populations existantes. },
    OWNER = { amriv2 },
    TIMESTAMP = { 2012.04.04 },
    URL = { http://semaphore.uqar.ca/72/ },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...