CourtoisGingrasFortinEtAl2008

Reference

Courtois, R., Gingras, A., Fortin, D., Sebbane, A., Rochette, B., Breton, L. (2008) Demographic and behavioural response of woodland caribou to forest harvesting. Canadian Journal of Forest Research, 38:2837–2849. (PDF )

Abstract

Abstract: We investigated whether woodland caribou (Rangifer tarandus caribou) would remain in a 2772 km2 area in eastern Quebec where the forest management plan included the preservation of large forest blocks (35–182 km2) linked with >400 m wide corridors and where cuts were amalgamated in large zones. To evaluate changes in caribou abundance and habitat selection, we conducted five aerial surveys and followed by telemetry 13 to 22 female caribou each year, from March 1998 to March 2005. Caribou numbers declined by 59% between 1999 and 2001 but gradually recovered to initial abundance. Female survival increased from 73.3% in 1999 to 87.3%–93.4% in 2004 and 2005. Caribou selected protected blocks, used corridors in proportion to their availability, and avoided logged areas. They preferred closed conifer stands without terrestrial lichens and open conifer stands with or without terrestrial lichens throughout the study. Open habitats (clearcuts and burns), regenerating sites, mixed and deciduous stands, and water bodies were avoided. The main zones used by caribou gradually shifted towards the southwest of the study area, likely as a result of disturbance and habitat loss due to logging of mature conifers in the east. We conclude that caribou numbers were maintained within the managed area as a result of the presence of protected blocks and uncut continuous forest. Résumé : Nous avons vérifié si le caribou forestier (Rangifer tarandus L.) pourrait se maintenir dans une aire de 2772 km2 dans l’est du Québec où l’aménagement forestier incluait la protection de vastes blocs de forêt (35–182 km2) reliés par des corridors boisés d’au moins 400 m de largeur et où les coupes étaient regroupées dans de vastes zones. Pour évaluer les changements dans l’abondance du caribou et la sélection de l’habitat, nous avons réalisé cinq inventaires aériens et suivi par télémétrie de 13 à 22 caribous femelles chaque année, de mars 1998 à mars 2005. Le nombre de caribous a diminué de 59 % entre 1999 et 2001, mais s’est graduellement rétabli jusqu'au niveau initial. La survie des femelles a augmenté de 73,3 % en 1999 à 87,3 % en 2004 et 93,4 % en 2005. Le caribou a choisi les blocs protégés, a utilisé les corridors proportionnellement à leur disponibilité et a évité les aires coupées. Il a préféré les peuplements fermés de conifères sans lichens terrestres et les peuplements ouverts de conifères avec ou sans lichens terrestres tout au long de l’étude. Le caribou a évité les habitats ouverts (coupes à blanc et brûlis), les sites en régénération, les peuplements mélangés et feuillus et les plans d’eau. Les principaux secteurs utilisés par le caribou se sont déplacés graduellement vers le sud-ouest, de toute évidence en réponse à la perturbation et à la perte d’habitat causées par la récolte des peuplements matures de conifères dans l’est. Nous concluons que le nombre de caribous s’est maintenu dans l’aire aménagée grâce à la présence de blocs protégés et de corridors de forêt non coupée.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@ARTICLE { CourtoisGingrasFortinEtAl2008,
    AUTHOR = { Courtois, R. and Gingras, A. and Fortin, D. and Sebbane, A. and Rochette, B. and Breton, L. },
    TITLE = { Demographic and behavioural response of woodland caribou to forest harvesting },
    JOURNAL = { Canadian Journal of Forest Research },
    YEAR = { 2008 },
    VOLUME = { 38 },
    PAGES = { 2837–2849 },
    ABSTRACT = { Abstract: We investigated whether woodland caribou (Rangifer tarandus caribou) would remain in a 2772 km2 area in eastern Quebec where the forest management plan included the preservation of large forest blocks (35–182 km2) linked with >400 m wide corridors and where cuts were amalgamated in large zones. To evaluate changes in caribou abundance and habitat selection, we conducted five aerial surveys and followed by telemetry 13 to 22 female caribou each year, from March 1998 to March 2005. Caribou numbers declined by 59% between 1999 and 2001 but gradually recovered to initial abundance. Female survival increased from 73.3% in 1999 to 87.3%–93.4% in 2004 and 2005. Caribou selected protected blocks, used corridors in proportion to their availability, and avoided logged areas. They preferred closed conifer stands without terrestrial lichens and open conifer stands with or without terrestrial lichens throughout the study. Open habitats (clearcuts and burns), regenerating sites, mixed and deciduous stands, and water bodies were avoided. The main zones used by caribou gradually shifted towards the southwest of the study area, likely as a result of disturbance and habitat loss due to logging of mature conifers in the east. We conclude that caribou numbers were maintained within the managed area as a result of the presence of protected blocks and uncut continuous forest. Résumé : Nous avons vérifié si le caribou forestier (Rangifer tarandus L.) pourrait se maintenir dans une aire de 2772 km2 dans l’est du Québec où l’aménagement forestier incluait la protection de vastes blocs de forêt (35–182 km2) reliés par des corridors boisés d’au moins 400 m de largeur et où les coupes étaient regroupées dans de vastes zones. Pour évaluer les changements dans l’abondance du caribou et la sélection de l’habitat, nous avons réalisé cinq inventaires aériens et suivi par télémétrie de 13 à 22 caribous femelles chaque année, de mars 1998 à mars 2005. Le nombre de caribous a diminué de 59 % entre 1999 et 2001, mais s’est graduellement rétabli jusqu'au niveau initial. La survie des femelles a augmenté de 73,3 % en 1999 à 87,3 % en 2004 et 93,4 % en 2005. Le caribou a choisi les blocs protégés, a utilisé les corridors proportionnellement à leur disponibilité et a évité les aires coupées. Il a préféré les peuplements fermés de conifères sans lichens terrestres et les peuplements ouverts de conifères avec ou sans lichens terrestres tout au long de l’étude. Le caribou a évité les habitats ouverts (coupes à blanc et brûlis), les sites en régénération, les peuplements mélangés et feuillus et les plans d’eau. Les principaux secteurs utilisés par le caribou se sont déplacés graduellement vers le sud-ouest, de toute évidence en réponse à la perturbation et à la perte d’habitat causées par la récolte des peuplements matures de conifères dans l’est. Nous concluons que le nombre de caribous s’est maintenu dans l’aire aménagée grâce à la présence de blocs protégés et de corridors de forêt non coupée. },
    OWNER = { brugerolles },
    TIMESTAMP = { 2008.10.31 },
    URL = { http://article.pubs.nrc-cnrc.gc.ca/ppv/RPViewDoc?_handler_=HandleInitialGet&journal=cjfr&volume=38&calyLang=eng&articleFile=x08-119.pdf&media=html },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Mycorhizes_2019 ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...