BrodeurOuelletCourtoisEtAl2008

Reference

Brodeur, V., Ouellet, J.-P., Courtois, R. and Fortin, D. (2008) Habitat selection by black bears in an intensively logged boreal forest. Canadian Journal of Zoology, 86:1307-1316. (URL )

Abstract

Abstract: Extensive logging of the boreal forest rejuvenates landscapes once dominated by old-growth stands. As black bear (Ursus americanus Pallas, 1780) fitness and behavior are known to be primarily related to the abundance of shade-intolerant soft mast species in northern forests, we hypothesized that logging will influence habitat and space use patterns of black bears. We used VHF telemetry on 12 female black bears in the Réserve faunique des Laurentides (Quebec, Canada) to investigate seasonal patterns of habitat selection in an exploited heterogeneous boreal landscape at different spatial scales. Habitat characterization based on seven forest cover types allowed us to compare the productivity of key forage species in various post-logging age classes. Regenerating stands (6–20 years old) had the uppermost ground vegetation cover, providing both the highest density and a high biomass of berries. Black bears preferred regenerating stands (6–20 years old) and avoided mature coniferous forests inside their home range. Home-range size was inversely related to the proportion of regenerating stands (6–20 years old). Intensive logging influenced black bear habitat and space use patterns, and presumably their population dynamics. An increase in the habitat quality of an opportunistic predator poses great concern for conservation, especially for forest-dwelling woodland caribou (Rangifer tarandus caribou (Gmelin, 1788)). Résumé : L’exploitation forestière intensive de la forêt boréale rajeunit des paysages autrefois dominés par des peuplements matures et surannés. Dans les forêts septentrionales, il est reconnu que l’écologie de l’ours noir (Ursus americanus Pallas, 1780) est influencée par la productivité des arbustes fruitiers, généralement intolérants à l’ombre. Nous avons donc émis l’hypothèse selon laquelle l’exploitation forestière influence la sélection de l’habitat et l’utilisation de l’espace par l’ours noir. Le suivi télémétrique VHF de 12 ourses dans la Réserve faunique des Laurentides (Québec, Canada) a permis d’analyser les patrons saisonniers de sélection d’habitat dans un paysage hétérogène boréal soumis à l’exploitation à différentes échelles spatiales. L’habitat fut caractérisé en sept types de couverts forestiers afin de comparer la productivité en petits fruits de peuplements de différents stades successionnels après la coupe. Les parterres en régénération (6–20 ans) supportaient la plus abondante végétation au sol, ainsi que la plus forte densité et une biomasse élevée de petits fruits. Les ourses ont préféré les parterres en régénération (6–20 ans) et évitaient les peuplements résineux matures (>50 ans) dans leur domaine vital. La taille des domaines vitaux était inversement proportionnelle à leur proportion en parterres de coupe en régénération (6–20 ans). L’exploitation forestière intensive a influencé les patrons d’utilisation de l’espace et de l’habitat chez l’ours noir, et possiblement la dynamique des populations. L’augmentation de la qualité de l’habitat de ce prédateur opportuniste pourrait avoir des conséquences pour la conservation, notamment celle du caribou forestier (Rangifer tarandus caribou (Gmelin, 1788)).

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@ARTICLE { BrodeurOuelletCourtoisEtAl2008,
    AUTHOR = { Brodeur, V. and Ouellet, J.-P. and Courtois, R. and Fortin, D. },
    TITLE = { Habitat selection by black bears in an intensively logged boreal forest },
    JOURNAL = { Canadian Journal of Zoology },
    YEAR = { 2008 },
    VOLUME = { 86 },
    PAGES = { 1307-1316 },
    ABSTRACT = { Abstract: Extensive logging of the boreal forest rejuvenates landscapes once dominated by old-growth stands. As black bear (Ursus americanus Pallas, 1780) fitness and behavior are known to be primarily related to the abundance of shade-intolerant soft mast species in northern forests, we hypothesized that logging will influence habitat and space use patterns of black bears. We used VHF telemetry on 12 female black bears in the Réserve faunique des Laurentides (Quebec, Canada) to investigate seasonal patterns of habitat selection in an exploited heterogeneous boreal landscape at different spatial scales. Habitat characterization based on seven forest cover types allowed us to compare the productivity of key forage species in various post-logging age classes. Regenerating stands (6–20 years old) had the uppermost ground vegetation cover, providing both the highest density and a high biomass of berries. Black bears preferred regenerating stands (6–20 years old) and avoided mature coniferous forests inside their home range. Home-range size was inversely related to the proportion of regenerating stands (6–20 years old). Intensive logging influenced black bear habitat and space use patterns, and presumably their population dynamics. An increase in the habitat quality of an opportunistic predator poses great concern for conservation, especially for forest-dwelling woodland caribou (Rangifer tarandus caribou (Gmelin, 1788)). Résumé : L’exploitation forestière intensive de la forêt boréale rajeunit des paysages autrefois dominés par des peuplements matures et surannés. Dans les forêts septentrionales, il est reconnu que l’écologie de l’ours noir (Ursus americanus Pallas, 1780) est influencée par la productivité des arbustes fruitiers, généralement intolérants à l’ombre. Nous avons donc émis l’hypothèse selon laquelle l’exploitation forestière influence la sélection de l’habitat et l’utilisation de l’espace par l’ours noir. Le suivi télémétrique VHF de 12 ourses dans la Réserve faunique des Laurentides (Québec, Canada) a permis d’analyser les patrons saisonniers de sélection d’habitat dans un paysage hétérogène boréal soumis à l’exploitation à différentes échelles spatiales. L’habitat fut caractérisé en sept types de couverts forestiers afin de comparer la productivité en petits fruits de peuplements de différents stades successionnels après la coupe. Les parterres en régénération (6–20 ans) supportaient la plus abondante végétation au sol, ainsi que la plus forte densité et une biomasse élevée de petits fruits. Les ourses ont préféré les parterres en régénération (6–20 ans) et évitaient les peuplements résineux matures (>50 ans) dans leur domaine vital. La taille des domaines vitaux était inversement proportionnelle à leur proportion en parterres de coupe en régénération (6–20 ans). L’exploitation forestière intensive a influencé les patrons d’utilisation de l’espace et de l’habitat chez l’ours noir, et possiblement la dynamique des populations. L’augmentation de la qualité de l’habitat de ce prédateur opportuniste pourrait avoir des conséquences pour la conservation, notamment celle du caribou forestier (Rangifer tarandus caribou (Gmelin, 1788)). },
    OWNER = { brugerolles },
    TIMESTAMP = { 2008.11.24 },
    URL = { http://rparticle.web-p.cisti.nrc.ca/rparticle/AbstractTemplateServlet?calyLang=eng&journal=cjz&volume=86&year=2008&issue=11&msno=z08-118 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ************* Écoles d'été et formation **************************** **********************************************************

Écoles d'été et formations

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...