NguemaAllogo2019

Référence

Nguema Allogo, F. (2019) Régénération naturelle après coupe partielle dans des peuplements mixtes à dominance de peuplier faux-tremble. Mémoire de maîtrise, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. (URL )

Résumé

Les pratiques sylvicoles orientées vers des coupes de courtes révolutions et de faible rétention (ex. coupe totale [CT] et coupe avec protection de la régénération et des sols [CPRS]) ont considérablement modifié la composition de la forêt boréale mixte. A l’échelle du paysage, ces modifications se traduisent, entre autres, par l’augmentation de l’abondance des peuplements dominés par les feuillus intolérants à l’ombre (i.e. phénomène d’enfeuillement), notamment le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides [Michx]). Une des conséquences de ce régime d’aménagement est le rajeunissement de la forêt boréale mixte et la perte de la variabilité de la composition forestière, phénomène qui se traduit surtout par la réduction de la composante résineuse dont dépend l’industrie du bois d’oeuvre et de pâtes et papier. Avec l’émergence du concept d’aménagement écosystémique et son adoption dans le nouveau régime forestier du Québec, il est attendu que la forêt boréale, y compris les peuplements mixtes qui la constituent, soit aménagée en s’inspirant de nos connaissances des régimes de perturbations et de la dynamique naturelle des peuplements. Dans ce contexte, lorsqu’elles sont réalisées dans les conditions propices, les coupes partielles (CP) devraient refléter l’importance relative des perturbations secondaires, telle que les épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana [Clemens]), sur la dynamique forestière. Réalisée dans le sous-domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau blanc de l’Ouest, cette étude avait pour premier objectif d’évaluer, dans des peuplements mixtes à dominance de peuplier faux-tremble, les effets de divers traitements de récolte et de la perturbation physique du sol sur l’abondance et la croissance de la régénération naturelle. Cette étude avait pour second objectif d’identifier le rôle modulateur que jouent certains facteurs biotiques (e.g. composition du peuplement) et abiotiques (e.g. température et texture du sol, épaisseur de la couche organique, substrat de croissance) sur l’abondance et la croissance de la régénération naturelle. Les peuplements étudiés ont été soumis à deux modalités de récolte, soit des CP (25-31% de surface terrière prélevée) ou des CPRS (91-92 % de surface terrière prélevée) et comparés à des peuplements témoins non récoltés. Afin de tenir compte de la variabilité des peuplements au regard des propriétés de leurs sols, les peuplements sélectionnés pouvaient se trouver aussi bien sur des tills que sur des dépôts argileux, les dépôts de surface les plus abondants dans la région à l’étude. L’abondance et la croissance de la régénération ont été évaluées dans 90 placettes, soit 30 par modalité de récolte et dans le témoin. Les effets du traitement de récolte et de la perturbation locale associée à la circulation de la machinerie forestière sur l’abondance et la croissance en hauteur de la régénération naturelle ont été analysés à l’aide de modèles linéaires à effets mixtes. Les résultats montrent que les semis naturels de sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill) étaient significativement plus abondants dans les sites récoltés par CP que par CT. Par ailleurs, l’abondance des drageons de gaules de peuplier faux-tremble était significativement plus élevée après CT qu’après CP, et l’abondance des drageons de semis de peuplier faux-tremble était positivement corrélée à l’importance (i.e. la surface terrière) du peuplier faux-tremble mature dans le peuplement avant coupe. De plus, la croissance en hauteur des tiges en régénération de peuplier faux-tremble était positivement corrélée à la température du sol (variable fortement liée au degré d’ouverture de la canopée et à la quantité de lumière qui atteint le sol forestier), et ce, même plusieurs années après coupe. En outre, l’abondance du sapin baumier était positivement corrélée à l’abondance de litière mixte (i.e. un mélange de feuilles et d’aiguilles) et négativement corrélée à l’abondance de litière feuillue (substrat qui peut couvrir et limiter la croissance des germinants et qui limite l’accès des racines des semis au sol minéral). Ces résultats suggèrent que l’utilisation de pratiques sylvicoles qui réduisent l’ouverture de la canopée (i.e. les coupes partielles) pourrait limiter le retour massif du peuplier faux-tremble. Ainsi, les sites récoltés par CP seraient moins susceptibles à l’enfeuillement que ceux récoltés par CT. La CP pourrait donc avoir pour effet de favoriser le maintien de la régénération préétablie ainsi que l’établissement du sapin baumier, une espèce dont la germination des graines et la survie des semis sont favorisées par l’exposition du sol minéral. Des recherches ultérieures sont néanmoins nécessaires afin d’identifier les niveaux adéquats de surface terrière de peuplier faux-tremble à prélever afin d’assurer le maintien de peuplements mixtes et d’explorer l’efficacité de traitements complémentaires du sol pour favoriser l’établissement de la régénération résineuse sous couvert.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@MASTERSTHESIS { NguemaAllogo2019,
    TITLE = { Régénération naturelle après coupe partielle dans des peuplements mixtes à dominance de peuplier faux-tremble },
    AUTHOR = { Nguema Allogo, F. },
    SCHOOL = { Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue },
    YEAR = { 2019 },
    NOTE = { CEFTMS, Lafleur, B. and Harvey, B.D. },
    ABSTRACT = { Les pratiques sylvicoles orientées vers des coupes de courtes révolutions et de faible rétention (ex. coupe totale [CT] et coupe avec protection de la régénération et des sols [CPRS]) ont considérablement modifié la composition de la forêt boréale mixte. A l’échelle du paysage, ces modifications se traduisent, entre autres, par l’augmentation de l’abondance des peuplements dominés par les feuillus intolérants à l’ombre (i.e. phénomène d’enfeuillement), notamment le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides [Michx]). Une des conséquences de ce régime d’aménagement est le rajeunissement de la forêt boréale mixte et la perte de la variabilité de la composition forestière, phénomène qui se traduit surtout par la réduction de la composante résineuse dont dépend l’industrie du bois d’oeuvre et de pâtes et papier. Avec l’émergence du concept d’aménagement écosystémique et son adoption dans le nouveau régime forestier du Québec, il est attendu que la forêt boréale, y compris les peuplements mixtes qui la constituent, soit aménagée en s’inspirant de nos connaissances des régimes de perturbations et de la dynamique naturelle des peuplements. Dans ce contexte, lorsqu’elles sont réalisées dans les conditions propices, les coupes partielles (CP) devraient refléter l’importance relative des perturbations secondaires, telle que les épidémies de tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana [Clemens]), sur la dynamique forestière. Réalisée dans le sous-domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau blanc de l’Ouest, cette étude avait pour premier objectif d’évaluer, dans des peuplements mixtes à dominance de peuplier faux-tremble, les effets de divers traitements de récolte et de la perturbation physique du sol sur l’abondance et la croissance de la régénération naturelle. Cette étude avait pour second objectif d’identifier le rôle modulateur que jouent certains facteurs biotiques (e.g. composition du peuplement) et abiotiques (e.g. température et texture du sol, épaisseur de la couche organique, substrat de croissance) sur l’abondance et la croissance de la régénération naturelle. Les peuplements étudiés ont été soumis à deux modalités de récolte, soit des CP (25-31% de surface terrière prélevée) ou des CPRS (91-92 % de surface terrière prélevée) et comparés à des peuplements témoins non récoltés. Afin de tenir compte de la variabilité des peuplements au regard des propriétés de leurs sols, les peuplements sélectionnés pouvaient se trouver aussi bien sur des tills que sur des dépôts argileux, les dépôts de surface les plus abondants dans la région à l’étude. L’abondance et la croissance de la régénération ont été évaluées dans 90 placettes, soit 30 par modalité de récolte et dans le témoin. Les effets du traitement de récolte et de la perturbation locale associée à la circulation de la machinerie forestière sur l’abondance et la croissance en hauteur de la régénération naturelle ont été analysés à l’aide de modèles linéaires à effets mixtes. Les résultats montrent que les semis naturels de sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill) étaient significativement plus abondants dans les sites récoltés par CP que par CT. Par ailleurs, l’abondance des drageons de gaules de peuplier faux-tremble était significativement plus élevée après CT qu’après CP, et l’abondance des drageons de semis de peuplier faux-tremble était positivement corrélée à l’importance (i.e. la surface terrière) du peuplier faux-tremble mature dans le peuplement avant coupe. De plus, la croissance en hauteur des tiges en régénération de peuplier faux-tremble était positivement corrélée à la température du sol (variable fortement liée au degré d’ouverture de la canopée et à la quantité de lumière qui atteint le sol forestier), et ce, même plusieurs années après coupe. En outre, l’abondance du sapin baumier était positivement corrélée à l’abondance de litière mixte (i.e. un mélange de feuilles et d’aiguilles) et négativement corrélée à l’abondance de litière feuillue (substrat qui peut couvrir et limiter la croissance des germinants et qui limite l’accès des racines des semis au sol minéral). Ces résultats suggèrent que l’utilisation de pratiques sylvicoles qui réduisent l’ouverture de la canopée (i.e. les coupes partielles) pourrait limiter le retour massif du peuplier faux-tremble. Ainsi, les sites récoltés par CP seraient moins susceptibles à l’enfeuillement que ceux récoltés par CT. La CP pourrait donc avoir pour effet de favoriser le maintien de la régénération préétablie ainsi que l’établissement du sapin baumier, une espèce dont la germination des graines et la survie des semis sont favorisées par l’exposition du sol minéral. Des recherches ultérieures sont néanmoins nécessaires afin d’identifier les niveaux adéquats de surface terrière de peuplier faux-tremble à prélever afin d’assurer le maintien de peuplements mixtes et d’explorer l’efficacité de traitements complémentaires du sol pour favoriser l’établissement de la régénération résineuse sous couvert. },
    URL = { http://depositum.uqat.ca/855/ },
    TIMESTAMP = { 2020-01-06 },
}

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** *********************** Infolettre *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Congrès Mycelium ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

********************************************************** ***************** Pub - IWTT ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

**********************************************************

***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...