Hadley2006

Reference

Hadley, A. (2006) Winter habitat use by Boreal Chickadee flocks within a managed forest landscape. Master's thesis, Université Laval. (URL )

Abstract

On considère que les espèces résidentes d'oiseaux habitant les latitudes nord sont les espèces les plus exposées aux effets de la perte d'habitat et de la fragmentation de la forêt boréale. Nous connaissons très peu l'écologie hivernale des oiseaux boréaux résidents bien que la dynamique de leur population semble être fortement influencée par des événements qui ont lieu en-dehors de la saison de reproduction. Mon objectif était de déterminer comment l'augmentation de la densité des lisières forestières et la réduction de la proportion de forêt boréale mature influencent une espèce résidente d'oiseau. J'ai enregistré les mouvements de 85 volées hivernales de mésanges à tête brune (Poecile hudsonica) non marquées et de sept volées dont les membres étaient marqués individuellement avec des bagues de couleur. De janvier à mars (2004 et 2005), j'ai suivi des volées de mésanges en raquettes à la forêt Montmorency et j'ai enregistré leurs déplacements en temps réel en utilisant un récepteur GPS. Grâce aux volées d'individus marqués, j'ai découvert que les mésanges à tête brune comptent en moyenne 4 oiseaux par volée, occupent un territoire hivernal moyen de 14.7 ha et conservent les mêmes membres dans leur volée pendant l'hiver. À partir des déplacements de volées sur 74 km, les mésanges à tête brune préféraient fortement les peuplements forestiers matures (>7m de hauteur), utilisaient un peu moins les peuplements d'arbres en régénération (4-7 m) et évitaient les jeunes peuplements (<4 m) et les milieux ouverts. Les volées de mésanges ne s'intéressaient pas aux lisières forestières lorsqu'elles utilisaient des peuplements forestiers matures. Par contre, dans les peuplements en régénération, les volées étaient plus près des lisières ouvertes (41ł6 m) ainsi que des lisières de peuplements forestiers matures (11ł2 m) que prévu. Les volées de mésanges à tête brune n'évitaient pas les lisières exposées durant des conditions hivernales difficiles. Une augmentation de la densité des lisières, due à la coupe totale dans les forêts boréales, ne réduit pas nécessairement la qualité des parties de forêt restantes pour la saison hivernale des mésanges à tête brune et ce, même pendant des températures inclémentes. Par contre, j'arrive à la conclusion que l'exploitation forestière réduira l'habitat hivernal optimal de cette espèce.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@MASTERSTHESIS { Hadley2006,
    AUTHOR = { Hadley, A. },
    TITLE = { Winter habitat use by Boreal Chickadee flocks within a managed forest landscape },
    SCHOOL = { Université Laval },
    YEAR = { 2006 },
    NOTE = { CEFTMS, Desrochers, A. },
    ABSTRACT = { On considère que les espèces résidentes d'oiseaux habitant les latitudes nord sont les espèces les plus exposées aux effets de la perte d'habitat et de la fragmentation de la forêt boréale. Nous connaissons très peu l'écologie hivernale des oiseaux boréaux résidents bien que la dynamique de leur population semble être fortement influencée par des événements qui ont lieu en-dehors de la saison de reproduction. Mon objectif était de déterminer comment l'augmentation de la densité des lisières forestières et la réduction de la proportion de forêt boréale mature influencent une espèce résidente d'oiseau. J'ai enregistré les mouvements de 85 volées hivernales de mésanges à tête brune (Poecile hudsonica) non marquées et de sept volées dont les membres étaient marqués individuellement avec des bagues de couleur. De janvier à mars (2004 et 2005), j'ai suivi des volées de mésanges en raquettes à la forêt Montmorency et j'ai enregistré leurs déplacements en temps réel en utilisant un récepteur GPS. Grâce aux volées d'individus marqués, j'ai découvert que les mésanges à tête brune comptent en moyenne 4 oiseaux par volée, occupent un territoire hivernal moyen de 14.7 ha et conservent les mêmes membres dans leur volée pendant l'hiver. À partir des déplacements de volées sur 74 km, les mésanges à tête brune préféraient fortement les peuplements forestiers matures (>7m de hauteur), utilisaient un peu moins les peuplements d'arbres en régénération (4-7 m) et évitaient les jeunes peuplements (<4 m) et les milieux ouverts. Les volées de mésanges ne s'intéressaient pas aux lisières forestières lorsqu'elles utilisaient des peuplements forestiers matures. Par contre, dans les peuplements en régénération, les volées étaient plus près des lisières ouvertes (41ł6 m) ainsi que des lisières de peuplements forestiers matures (11ł2 m) que prévu. Les volées de mésanges à tête brune n'évitaient pas les lisières exposées durant des conditions hivernales difficiles. Une augmentation de la densité des lisières, due à la coupe totale dans les forêts boréales, ne réduit pas nécessairement la qualité des parties de forêt restantes pour la saison hivernale des mésanges à tête brune et ce, même pendant des températures inclémentes. Par contre, j'arrive à la conclusion que l'exploitation forestière réduira l'habitat hivernal optimal de cette espèce. },
    OWNER = { amriv2 },
    TIMESTAMP = { 2012.03.08 },
    URL = { http://ariane.ulaval.ca/cgi-bin/recherche.cgi?qu=a1612206 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ************* Écoles d'été et formation **************************** **********************************************************

Écoles d'été et formations

Ecole d'été en Biologie et Ecologie intégratives 
6-12 juillet 2019, Pyrénées françaises
École d'été en modélisation de la biodiversité 
19-23 août 2019, Orford
Cours aux cycles supérieurs: Aménagement des écosystèmes forestiers 
19-30 août 2019, Station FERLD

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...