Piché2017

Reference

Piché, R. (2017) Abondance et croissance de l'épinette noire après coupe : une étude comparative entre la coupe adaptée avec maintien du couvert et la coupe avec protection de la régénération et des sols. Master's thesis, Université du Québec à Montréal. (URL )

Abstract

Dans les basses terres de la baie James, la paludification est un phénomène dominant des peuplements d'épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP), entraînant une baisse de la productivité à long terme. Ces peuplements étant exploités commercialement pour la coupe de bois, il est impératif de connaître l'effet des coupes sur ce phénomène afin de planifier un aménagement forestier viable à long terme. L'effet de la paludification sur les peuplements matures est bien connu, mais peu d'études se sont penchées sur l'effet de la paludification sur la régénération naturelle après les coupes forestières, surtout la coupe partielle. C'est la question que ce présent mémoire se pose, c'est-à-dire quels sont les facteurs biotiques et abiotiques qui influencent le succès de la régénération naturelle après coupe. Plus spécifiquement, l'objectif principal est d'étudier l'abondance et la croissance de la régénération naturelle d'épinette noire 10 ans après une Coupe adaptée avec maintien du couvert (CAMC, un type de coupe partielle) en comparaison avec une Coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS, un type de coupe totale). Nos résultats indiquent que l'abondance de la régénération après CPRS et CAMC est en général suffisante pour garantir un bon approvisionnement en bois à long terme dans les deux traitements de coupes. L'abondance varie cependant selon l'emplacement dans le parterre de coupe, étant plus élevée dans les bandes, et selon la présence d'arbres semenciers, mais le type de traitement sylvicole n'apparaît pas avoir d'effet. De plus, l'abondance de la régénération est positivement corrélée avec la présence de substrat d'établissement maintenant les sols humides telles les sphaignes. La croissance de la régénération pourrait être cependant problématique à long terme, apparaissant nettement plus basse que la croissance moyenne attendue pour l'épinette noire. Les facteurs qui l'influencent négativement sont l'épaisseur de matière organique, une luminosité moindre apportée par une surface terrière résiduelle plus élevée ainsi que la présence de compétiteurs interspécifiques. Cette étude nous permet de recommander 1) de limiter la superficie occupée par les sentiers où les échecs de régénération sont plus courants, 2) d'éviter les coupes forestières sur les terrains les plus fortement paludifiés, 3) de maintenir des semenciers en densité suffisante et 4) d'étudier plus en profondeur l'effet des compétiteurs et autres végétaux ayant un effet négatif sur le succès de la régénération.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@MASTERSTHESIS { Piché2017,
    AUTHOR = { Piché, R. },
    TITLE = { Abondance et croissance de l'épinette noire après coupe : une étude comparative entre la coupe adaptée avec maintien du couvert et la coupe avec protection de la régénération et des sols. },
    SCHOOL = { Université du Québec à Montréal },
    YEAR = { 2017 },
    NOTE = { CEFTMS, Bergeron, Y. and Leduc, A. },
    ABSTRACT = { Dans les basses terres de la baie James, la paludification est un phénomène dominant des peuplements d'épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP), entraînant une baisse de la productivité à long terme. Ces peuplements étant exploités commercialement pour la coupe de bois, il est impératif de connaître l'effet des coupes sur ce phénomène afin de planifier un aménagement forestier viable à long terme. L'effet de la paludification sur les peuplements matures est bien connu, mais peu d'études se sont penchées sur l'effet de la paludification sur la régénération naturelle après les coupes forestières, surtout la coupe partielle. C'est la question que ce présent mémoire se pose, c'est-à-dire quels sont les facteurs biotiques et abiotiques qui influencent le succès de la régénération naturelle après coupe. Plus spécifiquement, l'objectif principal est d'étudier l'abondance et la croissance de la régénération naturelle d'épinette noire 10 ans après une Coupe adaptée avec maintien du couvert (CAMC, un type de coupe partielle) en comparaison avec une Coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS, un type de coupe totale). Nos résultats indiquent que l'abondance de la régénération après CPRS et CAMC est en général suffisante pour garantir un bon approvisionnement en bois à long terme dans les deux traitements de coupes. L'abondance varie cependant selon l'emplacement dans le parterre de coupe, étant plus élevée dans les bandes, et selon la présence d'arbres semenciers, mais le type de traitement sylvicole n'apparaît pas avoir d'effet. De plus, l'abondance de la régénération est positivement corrélée avec la présence de substrat d'établissement maintenant les sols humides telles les sphaignes. La croissance de la régénération pourrait être cependant problématique à long terme, apparaissant nettement plus basse que la croissance moyenne attendue pour l'épinette noire. Les facteurs qui l'influencent négativement sont l'épaisseur de matière organique, une luminosité moindre apportée par une surface terrière résiduelle plus élevée ainsi que la présence de compétiteurs interspécifiques. Cette étude nous permet de recommander 1) de limiter la superficie occupée par les sentiers où les échecs de régénération sont plus courants, 2) d'éviter les coupes forestières sur les terrains les plus fortement paludifiés, 3) de maintenir des semenciers en densité suffisante et 4) d'étudier plus en profondeur l'effet des compétiteurs et autres végétaux ayant un effet négatif sur le succès de la régénération. },
    KEYWORDS = { épinette noire, CAMC, coupe partielle et totale, CPRS, paludification, régénération },
    OWNER = { Daniel Lesieur },
    TIMESTAMP = { 2018-11-12 },
    URL = { https://archipel.uqam.ca/10489/ },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ************* Écoles d'été et formation **************************** **********************************************************

Écoles d'été et formations

Ecole d'été en Biologie et Ecologie intégratives 
6-12 juillet 2019, Pyrénées françaises
École d'été en modélisation de la biodiversité 
19-23 août 2019, Orford
Cours aux cycles supérieurs: Aménagement des écosystèmes forestiers 
19-30 août 2019, Station FERLD

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...