Bienvenue au Centre d'étude de la forêt

© Mélanie-Louise Leblanc

Voir toutes les photos...

Le Centre d’étude de la forêt regroupe l’expertise scientifique de 70 chercheurs provenant de 11 universités québécoises. Ces chercheurs œuvrent dans les domaines de la biologie, de l’écologie et de l’aménagement forestier. Le CEF est le seul regroupement au Québec à avoir pour mission centrale la formation avancée et la recherche sur la forêt.

Louis Bernier et Pierre Drapeau assurent la direction du CEF.

Publications récentes

  1. Beaudoin-Nadeau, M., Gagne, A., Bissonnette, C., Bélanger, P.-A., Fortin, J.A., Roy, S., Greer C.W. and Khasa, D.P. (2016) Performance of ectomycorrhizal alders exposed to specific Canadian oil sands tailing stressors under in vivo bipartite symbiotic conditions. Canadian Journal of Microbiology / Revue canadienne de microbiologie. (URL  | Abstract | EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX)
  2. Mahon, C.L., Holloway, G., Solymos, P., Cumming, S.G., Bayne, E.M., Schmiegelow, F.K.A. and Song, S.J. (2016) Community structure and niche characteristics of upland and lowland western boreal birds at multiple spatial scales. Forest Ecology and Management, 361:99-116. (Scopus  | Abstract | EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX)

Toutes les publications récentes...

Nouvelles

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Quoi de neuf. Insérez vos nouvelles après ce bloc. ************************************************************************************************************************ *********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** ***********************************************************************************************************************

24 mai 2016

L'événement «La forêt urbaine: Luxe ou nécessité?» est disponible sur CEF-TV
Vous voulez voir ou revoir la conférence grand public du CEF, «La forêt urbaine: Luxe ou nécessité?», rendez-vous sur CEF-TV . Les présentations du conférencier principal, Jérome Dupras et des panelistes, Marcel Darveau, Mélanie Beaudoin et Ghislain Breton sont toutes disponibles ainsi que la période de questions.

24 mai 2016

Un article de l'Agence-Science-Presse
À l'heure d'Internet et des réseaux sociaux, à quoi sert le journalisme scientifique? Plutôt que de poser la question aux journalistes scientifiques, nous avons interrogé 100 personnalités issues des milieux des arts, de la politique et de la science [dont Catherine Potvin]. Une campagne dont certains résultats vous étonneront : découvrez ce qu'elles ont à dire sur le journalisme scientifique sur les réseaux sociaux à l'aide du mot-clic #100LaScience, ou sur cette page.

19 mai 2016
Le boom du mycotourisme 
Un reportage dans Québec Science
Chanterelle, morille, champignon homard, pied-de-mouton, bolet, mat­­su­take, armillaire ventrue… Les Québécois commencent enfin à découvrir les délices de leurs sous-bois. «On compte aujourd’hui 14 cercles mycologiques au Québec et toute une communauté de scientifiques bénévoles qui ont identifié plus de 2 450 espèces sur le portail de Mycoquébec, se réjouit le biologiste J. André Fortin. Aussi, plus de 100 entreprises commercialisent maintenant chez nous des produits forestiers non ligneux (PFNL) – champignons, plantes, noix et fruits sauvages retrouvés en forêt. C’est un essor sans précédent!»
19 mai 2016

Un communiqué de l'UQAT
L’année 2016 marquera le 20e anniversaire de la FERLD et plusieurs activités sont organisées. La population est invitée à participer en grand nombre. Laboratoire à ciel ouvert, la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD ), située dans l'extrémité sud-ouest de la MRC d'Abitibi-Ouest, est un lieu privilégié d'enseignement et de recherche de haut niveau. Depuis les premières activités de recherche, plus de 100 étudiants y ont entrepris maîtrises ou doctorats et des centaines d'articles scientifiques ont été publiés. Par le biais de sentiers pédestres et d'activités de portes ouvertes, la Forêt et la Station de recherche reflètent l'ouverture au milieu public qui caractérise ses institutions d'attache, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et l'Université du Québec à Montréal. Sur le même thème :

19 mai 2016

La conférence grand public du CEF: un succès sur toute la ligne!
Plus de 70 personnes de tout horizon ont participé à la conférence grand public « La forêt urbaine : Luxe ou nécessité? », organisée par le CEF pour son 10e anniversaire à l'Université Laval. Les présentations du conférencier principal, Jérome Dupras, et des panélistes, Marcel Darveau, Mélanie Beaudoin et Ghislain Breton, étaient tous plus intéressantes les unes que les autres. Celles-ci ont suscités plusieurs questions du public durant la discussion que Françoise Guénette a animé avec brio. Tout le monde s'est mis d'accord pour affirmer que les forêts urbaines ne sont pas un luxe, mais bien une nécessité. Le sujet a inspiré un tel engouement que de nombreux participants sont restés longtemps à la fin pour poursuivre la discussion avec nos conférenciers. Si vous n'avez pu assister à l'événement, vous pourrez le visionner bientôt sur CEF-TV .

19 mai 2016

Du nouveau sur CEF-TV!
Plusieurs nouvelles vidéos sont disponibles sur CEF-TV. La totalité des présentations de l'Atelier Lidar 2016  ont été ajoutées sur notre chaîne en version française  et anglaise . Il s'agit certainement de la meilleure source d'information disponible actuellement pour connaitre l'état de l'utilisation du lidar au Québec en 2016. Vous pouvez également visionner la vidéo soulignant les 10 ans du CEF, 10 ans! Toujours pertinent! . Même si vous l'aviez regardé au dernier Colloque du CEF, allez la revoir dans sa version revue et améliorée. participants lors du rallye

19 mai 2016
Trois questions à Alison Munson 
Un article dans le Fil
Les images de l'immense incendie de la région de Fort McMurray ont fait le tour du monde. En quelques jours, le brasier a ravagé plus de 285 000 hectares, soit l'équivalent de la superficie de forêt brûlée annuellement en Alberta, en moyenne. Alison Munson, professeure au Département des sciences du bois et de la forêt, tire quelques leçons du désastre.
18 mai 2016
La tordeuse des bourgeons de l’épinette gagne du terrain au Québec 
Un article dans le Devoir
L’épidémie de tordeuses des bourgeons de l’épinette continue de prendre de l’ampleur au Québec. Une situation qui oblige d’ailleurs le gouvernement à accroître les superficies forestières qui feront l’objet d’arrosages aériens d’insecticide cette année. Les invasions de cet insecte particulièrement destructeur pour les conifères reviennent de façon « cyclique » au Québec. Nous sommes d’ailleurs en plein coeur d’une épidémie qui a débuté en 2006 et qui prend de l’ampleur, souligne le professeur de l’UQAM Daniel Kneeshaw, qui prenait part lundi à un colloque sur le sujet dans le cadre du congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas).
17 mai 2016

Damase Khasa obtient une subvention de 300 000$ du FRQNT
Damase Khasa en partenariat avec Stéphane Boudreau (Centre d'études nordiques, Université Laval) et Charles Greer (Université McGill) obtiennent une bourse de 300 000 $ pour leur projet intitulé : « Isolement, identification et sélection des symbiotes végétaux racinaires en vue d'améliorer la réhabilitation des habitats de la toundra arctique et alpine du Québec affectés par l'exploitation minière ». Cette subvention est offerte conjointement par le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies et le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles dans le cadre du Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier - 3e concours.

12 mai 2016
Félicitations à Annie Claude Bélisle pour l’obtention de la bourse Réal-Décoste 2016 
Un communiqué d'Ouranos
Nous félicitons Annie Claude Bélisle pour l’obtention de la bourse Réal-Décoste et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans la réalisation de son projet de doctorat intitulé « Résilience de la forêt boréale aux impacts cumulatifs des changements climatiques et de l’exploitation des ressources naturelles : conséquences sur les services écosystémiques aux communautés autochtones ». Créée par le consortium Ouranos, la bourse Réal-Décoste vise à stimuler l’intérêt des étudiants aux changements climatiques et aider financièrement les meilleurs candidats à entreprendre ou poursuivre un programme de doctorat. Elle est accompagnée d'un montant de 20 000 $ / an pour 3 ans.
12 mai 2016

Mai Mois de l'arbre et des forêts
En mai de chaque année, la population est invitée à célébrer le Mois de l’arbre et des forêts (MAF) alors que activités sont organisées dans toutes les régions du Québec. Un article par thématique vous sera transmis chaque semaine de mai. Je invite à prendre connaissance du texte que nous publions aujourd’hui et qui porte sur les #changementsclimatiques .

11 mai 2016
Le bois pour lutter contre les changements climatiques 
Un article dans l'Avantage
L’Association forestière bas-laurentienne conviait le public à une conférence pour marquer le lancement du Mois de l'arbre et des forêts au Bas-Saint-Laurent et pour expliquer que l'utilisation du bois en construction était un acteur important dans la lutte aux changements climatiques. Jean-François Boucher, biologiste, docteur en sciences forestières et professeur en éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est venu présenter sa conférence intitulée : «Matériau bois et carboneutralité des bâtiments: Pourquoi et comment?».


11 mai 2016

Morgane Urli partage sa conférence du CEF via son blogue
Les 2 et 3 mai derniers, Morgane Urli était au 10e colloque annuel du CEF où elle y a présenté ses travaux actuels devant des chercheurs et étudiants connaissant bien les enjeux de la forêt québécoise et canadienne et ayant de bonnes notions en écologie forestière et sylviculture. Elle partage aujourd’hui sa conférence en format vidéo  : Quelles sont les effets de la sylviculture sur la composition et la structure des forêts mais aussi sur la production de bois ?. Allez-vous faire de même avec votre présentation?

11 mai 2016
ForestSAT 2016 
Richard Fournier invite les membres du CEF à soumettre un résumé à ForestSAT avant le 16 mai. Le « SAT » du titre de la conférence signifie « Spatial Analysis Techniques » (et non « satellite »), elle est donc un des meilleurs forum pour les avancements sur l’usage de la télédétection et le développements de modèles spatiaux liés à la foresterie. A bridge between forest sciences, remote sensing and geo-spatial applications. Themes & Topics Forest: Monitoring (biodiversity, forest fires, forest health), REDD/FLEGT, Latin American Forests, Forest Mapping and Inventory, Forestry and Forest Management, Development of Methods, Forest Modelling. Deadline for abstract submission: May 16th, 2016.
14-16 novembre, 2016 | Universidad Mayor, Santiago, Chile
10 mai 2016

Une ancienne du CEF remporte le prix de Rédactrice en chef de l'année
Marie-Hélène Croisetière, ancienne du laboratoire de Daniel Gagnon, aujourd'hui rédactrice en chef de la revue Quatre-Temps  des Amis du Jardon botanique de Montréal a mérité le prix de Meilleure rédactrice en chef de l'année, reçu à l'occasion des Grands prix du journalisme indépendant. Cette récompense souligne son talent extraordinaire, comme son grand respect pour le travail des auteurs qui collaborent à la revue. Félicitations!

10 mai 2016
Le Grand Défi QuébecOiseaux 2016 
Une entrevue à station de radio CIHO-FM de Charlevoix
Le Grand Défi QuébecOiseaux 2016: Entrevue avec André Desrochers, ornithologue et Vice Président du Regroupement Québec Oiseaux.


10 mai 2016
Le climat, l’épinette et la crotte de tordeuse 
Un billet dans un blogue du Soleil
l y a bien des choses après lesquelles on ne s’imagine pas que des chercheurs puissent courir presque avidement — ouragans, volcans en éruption, déjections de telle ou telle espèce animale afin d’en étudier la diète, etc. Après des années de journalisme scientifique, je croyais bien avoir appris à ne plus m’étonner de rien, mais il faut dire que je n’avais encore jamais entendu parler des travaux d’Hubert Morin, de l’UQAC, qui a atteint un degré de bizarrerie (apparente) que je ne croyais pas possible : la crotte de tordeuse de l’épinette. Oui, oui, je sais, il faut un certain temps pour que le cerveau accepte de laisser entrer une pareille idée…
9 mai 2016
Fort McMurray: on en parle en France 
Une entrevue à France Inter
Jeanne Portier est en entrevue à France Inter pour parler des feux de forêt au Canada et le lien possible avec les changements climatiques. À la minute 2:58.


9 mai 2016
Canada : Fort McMurray terrassée par "le dragon" 
Un article au Journal du Dimanche
Maisons en cendres, forêts décimées et nuées d'hélicoptères pour forcer 100.000 habitants à effectuer un exode brutal… Les images d'apocalypse se succèdent à Fort McMurray, en Alberta, en proie à l'un des pires incendies de l'histoire du Canada. Si monstrueux qu'il est surnommé "the beast" ou "le dragon". "La bête" s'est propagée à toute vitesse. Le feu a débuté dimanche au sud de la ville. Lundi, il couvrait déjà plus de 1.200 hectares. Le lendemain, il sautait la rivière et doublait de superficie. Mercredi, il entrait dans Fort McMurray… Les causes du départ de feu ne sont pas encore identifiées. Deux hypothèses : "Une origine humaine, une cigarette par la fenêtre ou un camping-gaz mal éteint, détaille Jeanne Portier, doctorante au centre d'étude de la forêt à l'Université du Québec, à Montréal. Ou une origine naturelle. Dans le cas de la forêt boréale, c'est principalement la foudre, avec de nombreux orages au printemps."


7 mai 2016
Fort McMurray: un incendie vraisemblablement causé par l'homme 
Un article dans Huffington Post
Au Québec, Yves Bergeron, professeur en écologie forestière à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et à l'Université du Québec à Montréal, a indiqué en entrevue avec La Presse Canadienne que le printemps chaud et sec dans cette région a favorisé la propagation du feu, qui devient "très difficile à contrôler à cette période-ci de l'année" parce que la végétation est encore peu développée. "Ce n'est pas un problème écologique. Est-ce que c'est lié aux changements climatiques? C'est difficile à dire. On sait qu'il risque d'y avoir plus de feux avec les changements climatiques, mais il y en a déjà beaucoup dans cette partie-là du monde, donc ça fait peut-être partie de la variabilité naturelle et que les changements climatiques n'ont pas à être pris en cause de façon particulière dans ce cas-là", avance le professeur Bergeron.
7 mai 2016
Les villes de la région sont moins à risque que Fort McMurray 
Un article dans La Frontière
Bien que les villes de l’Abitibi-Témiscamingue soient entourées de forêt, elles sont moins à risque de subir un sort aussi dramatique que celui de Fort McMurray, ravagé par un incendie de forêt qui perdure depuis début mai. «Nous avons déjà connu ça en Abitibi-Témiscamingue, dans les années 1910-1920, ça a brûlé un peu partout. La Sarre avait brûlé au complet, Ville-Marie et Rouyn ont brûlé aussi. À l’époque, nous étions dans une situation semblable à fort McMurray. Les villages étaient construits dans la forêt. Maintenant, il y a un bon dégagement entre la forêt et la zone habitée», a expliqué Yves Bergeron, titulaire de la Chaire en écologie forestière et en aménagement forestier durable à l’UQAT. Il a ajouté qu’à Fort McMurray, la ville vient d’être construite et que les gens étaient en établis pleine forêt. Il n’y a pas de zones agricoles ou de dégagement entre les arbres et les zones urbaines.
7 mai 2016
Au Canada, l’exode par terre et par air pour fuir l’incendie à Fort McMurray 
Un article dans Le Monde
L’incendie de forêt qui a forcé l’évacuation de 80 000 habitants de la région de Fort McMurray, en Alberta, a encore progressé vendredi 6 mai. Pendant que les pompiers luttaient contre le gigantesque brasier pour protéger les zones d’habitations et les infrastructures stratégiques, les autorités ont déclenché vendredi matin une vaste opération, routière et aérienne, pour évacuer vers le sud de Fort McMurray, Calgary et Edmonton tous ceux qui s’étaient réfugiés dans des camps de l’industrie pétrolière et gazière au nord de la capitale de l’or noir, après l’ordre général d’évacuation donné mardi. Les experts canadiens s’attendent à une augmentation des feux de forêt et des superficies ravagées, notamment en forêt boréale, sous l’effet du réchauffement climatique. Au ministère canadien des ressources naturelles, la spécialiste de l’écologie des feux de forêt, Sylvie Gauthier, relève aussi que les systèmes de protection ont été établis de longue date, quand les épisodes de sécheresse étaient plus rares. Aujourd’hui, souligne-t-elle dans le quotidien québécois Le Devoir, « arrêter un feu de forêt en saison sèche, c’est comme tenter d’arrêter un ouragan ».
7 mai 2016
Fort McMurray : Analyse 
Une entrevue à Radio-Canada
Un violent incendie fait rage autour de Fort McMurray, situé à plus de 400 kilomètres au nord d'Edmonton. Le feu a forcé l'évacuation de l'ensemble des résidents de la ville albertaine tandis que la province a décrété l'état d'urgence sur son territoire. Arnaud Decroix revient sur la manière d'anticiper et de lutter contre de tels feux avec Yves Bergeron, professeur en écologie forestière à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et à l'Université du Québec à Montréal (Émission Les samedis du monde).
7 mai 2016
Repenser la protection des villes en forêt boréale contre le feu 
Un article de Radio-Canada
L'incendie ravageur dans la région de Fort McMurray est le résultat d'un concours de circonstances malheureux, mais aussi le signe qu'il faut peut-être repenser la façon de construire les villes dans la forêt boréale canadienne. Une chercheuse scientifique fédérale souligne que de plus en plus d'agglomérations et de constructions plus élaborées sont construites dans cette forêt remplie d'arbres résineux inflammables, qui brûle régulièrement depuis 8000 ans. « Le feu fait partie de l'ADN de cet écosystème », illustre Sylvie Gauthier, qui travaille pour Ressources naturelles Canada. Mme Gauthier indique que selon les projections climatiques les plus pessimistes pour l'ensemble du Canada, l'aire brûlée annuelle pourrait doubler, voire quadrupler d'ici la fin du siècle. « Si c'est le cas, l'occurrence de ces situations-là risque d'augmenter », indique la chercheuse.
7 mai 2016
Canada: le gigantesque incendie est toujours hors de contrôle 
Un reportage et une entrevue de BFMTV
Martin Girardin, chercheur sur le changement climatique à Ressources naturelles Canada, a répondu aux questions de François Gapihan. Il est revenu sur le gigantesque incendie qui, depuis trois jours, continue de ravager des secteurs entiers de la ville pétrolière de Fort McMurray, dans l'Ouest du Canada, et de ses environs. Ce vendredi, les feux de forêt étaient toujours hors de contrôle dans la province canadienne de l'Alberta. Par ailleurs, 100 000 habitants de Fort McMurray ont été évacués. - Week-end Direct, du vendredi 6 mai 2016, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.
6 mai 2016
Sciences et intérêts s'affrontent en Montérégie 
Un article dans La Presse
Le dossier de la forêt des Hirondelles devenu emblématique pour les défis associéa à la conservation dans la ceinture verte du grand Montréal est de nouveau dans l'actualité avec l'annonce que le Ministre Heurtel considère la transplantation du ginseng comme solution possible pour autoriser un développement. Pour Tanya Handa, chercheuse à l'UQÀM et parmi l'équipe des biologistes qui a signalé la présence du ginseng au Ministère en 2011, une telle autorisation «serait un recul considérable pour la conservation au Québec ». Elle invite tous les sympathisants de ce dossier à suivre la Fondation du Mont-Saint-Bruno  sur les réseaux sociaux qui a lancé un appel aux citoyens d'écrire au Ministre Heurtel ou de participer au rassemblement populaire devant la forêt des Hirondelles le 15 mai.
6 mai 2016
Fort McMurray et changements climatiques : quelques données 
Un blogue dans La Presse
Les feux qui ravagent le secteur de Fort McMurray sont-ils le résultat du réchauffement climatique ? La question est un peu partout dans les médias ces jours-ci. Alors voyons voir… La réponse courte est : ben non, voyons. Le réchauffement planétaire est un phénomène statistique, les feux de Fort McMurray sont une événement ponctuel, ce qui rend la question franchement un peu bébête. [..] Mais voilà, le chercheur du Service canadien des forêts Martin Girardin m’a envoyé deux graphiques, hier après-midi… Et là, messieurs-dames, là… on commence à jaser. Il faut garder à l’esprit, avertit-il, que ce sont-là des données qui n’ont pas été publiée dans la littérature scientifiques, mais cela reste bien évidemment une source très crédible.


5 mai 2016
La faute aux changements climatiques? 
Une entrevue à Radio-Canada
Anne-Marie Dussault, animatrice de l'émission 24/60 à Radio-Canada, reçoit en entrevue Sylvie Gauthier sur les événements de Fort McMurray. Une entrevue de plus de 10 minutes!


5 mai 2016

Mai Mois de l'arbre et des forêts
En mai de chaque année, la population est invitée à célébrer le Mois de l’arbre et des forêts (MAF) alors que activités sont organisées dans toutes les régions du Québec. Un article par thématique vous sera transmis chaque semaine de mai. Je invite à prendre connaissance du texte que nous publions aujourd’hui et qui porte sur le #puitsdecarbone .

5 mai 2016

Retour sur le 10e Colloque CEF
C'est dans le magnifique pavillon SH de l'UQAM que s'est tenu, les 2 et 3 mai derniers, le 10e Colloque du CEF. 219 participants venant de 11 universités et plusieurs organismes gouvernementaux se sont réunis pour discuter recherche et surtout, présenter leurs travaux sous forme de présentation orale ou d'affiches. Parmi les bons coups de cette édition, mentionnons la conférence d'ouverture d'une grande dame de la science, Sylvie Gauthier, la très grande qualité des présentations et le dynamisme des participants lors du rallye!

Un gros merci aux organisateurs, aux partenaires financiers ainsi qu'aux nombreux bénévoles!
Pour voir toutes les photos du Colloque.

5 mai 2016
Failure Resume 
This Princeton professor posted his CV of failures for the world to see - We all have failures in our careers. But usually we keep quiet about it. Not this Princeton professor, who recently shared his CV of failures on Twitter for the world to see. It includes sections titled "Degree programs I did not get into," "Research funding I did not get" and "Paper rejections from academic journals." Why did he do it? - Merci à Simon Bilodeau Gauthier pour le lien
5 mai 2016
Rendez-vous des ressources naturelles 
Rendez-vous sous le thème "Enjeux et gestion des sites entourbés" - L’entourbement, ou paludification, est un phénomène d’accumulation graduelle de couches de matière organique du sol qui modifie les processus physiques, biologiques et écologiques des écosystèmes forestiers. L’entourbement entraîne une ouverture du couvert forestier et une perte de productivité ligneuse importante. La faible pente, le climat froid et sec, et l’abondance de sols argileux que l’on retrouve dans la pessière à mousses des régions Abitibi et Nord-du-Québec favorisent le phénomène. Suite à un premier atelier en 2009, des dispositifs expérimentaux ont été établis afin de répondre à cet enjeu. Aujourd’hui, nous vous invitons à une journée terrain afin de partager les principaux résultats avec nos experts le 31 mai prochain en Abitibi.
5 mai 2016
«C’est comme tenter d’arrêter un ouragan» | Difficile de vaincre les incendies forestiers en pleine saison sèche 
Un article dans Le Devoir
La Société de prévention des forêts contre le feu (SOPFEU) observe de très près la situation à Fort McMurray, les incendies de grande ampleur étant appelés à devenir de plus en plus fréquents dans la forêt boréale québécoise. Quand des incendies atteignent l’intensité de ceux qui ravagent l’Alberta, il est difficile de limiter les dégâts, soutient Sylvie Gauthier, chercheuse scientifique en écologie des feux de forêt à Ressources naturelles Canada. « Les systèmes de protection contre les incendies forestiers ont été établis à une époque où la sécheresse était moins fréquente. Depuis, les conditions climatiques ont changé. Tenter d’arrêter un feu de forêt en saison sèche, c’est comme tenter d’arrêter un ouragan », juge cette spécialiste des conditions propices aux feux de forêt. [..] De façon généralisée, les experts en contrôle des incendies consultés estiment qu’on ne doit pas se surprendre de l’ardeur de tels feux, un phénomène naturel propre aux forêts de résineux. « Ce qui est exceptionnel, c’est de construire des milliers d’habitations et d’infrastructures industrielles au beau milieu de telles forêts », estime Yves Bergeron, expert de la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable.


4 mai 2016

Un nouveau docteur au CEF: Tolérant Lubalega Kimbamba
Le 15 mars dernier, Tolérant Lubalega Kimbamba a soutenu avec succès sa thèse portant sur l’évolution naturelle de savanes mises en défens à Ibi-village sur le plateau des Bateke, en République Démocratique du Congo. La thèse a été réalisée dans le cadre d’une co-tutelle entre l’Université Laval et l’Université de Kinshasa. Elle était supervisée du côté de l’Université Laval par Jean-Claude Ruel et Damase Khasa, alors que pour l’Université de Kinshasa, les superviseurs étaient Constantin Lubini et Jean Lejoly. La soutenance s’est déroulée à Kinshasa devant une série de dignitaires de l’Université de Kinshasa et l’étudiant a obtenu la mention "Très grande distinction". La réalisation de cette thèse s’inscrit dans un projet majeur de l’Université Laval visant à renforcer les capacités de formation en foresterie dans le bassin du Congo. Félicitations Tolérant!

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Fin de la section Nouvelles. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

Toutes les nouvelles...

L'Agenda du CEF ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Agenda. Insérez vos évènements après ce bloc. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

23 au 25 mai 2016

23 mai - Face aux pollutions et changements globaux: innovons

  • Dre Isabelle Lavoie et Dre Émilie Saulnier-Talbot (Institut National de Recherche Scientifique; Centre d’Étude Nordique): «Les diatomées : petits chefs d’œuvre de la nature et microtechnologie 100% naturelle au service du biosuivi des écosystèmes aquatiques»
  • Ilies Tebbiche, Étudiant au doctorat, (Institut National de Recherche Scientifique): «Rejets de CO2 et résidus miniers : face à la pollution, la valorisation!»

24 mai - À la découverte des oiseaux et des abeilles (ULaval)

  • Dr André Desrochers (Centre d’étude de la forêt, Université Laval): «Darwin, la foresterie et les oiseaux»
  • Olivier Samson-Robert, Professionnel de recherche, (Centre de recherche en innovation sur les végétaux, Université Laval): «Le déclin des abeilles : mythe ou réalité?»

25 mai - Changements climatiques, insectes ravageurs : quelles menaces sur nos forêts canadiennes ?

  • Dr Yan Boulanger (Ressources Naturelles Canada): «Changements climatiques et forêts canadiennes : sommes-nous au pied du mur?»
  • Dre Véronique Martel (Ressources Naturelles Canada) et Simon Legault, Étudiant au doctorat (Université de Montréal): «La forêt boréale : bar ouvert pour la tordeuse des bourgeons de l’épinette?»
Réservez vos places !
19h | Le Ninkasi - 811 rue Saint-Jean, Québec
26 mai 2016

Carole Bastianelli inscrite au doctorat sur mesure en écologie forestière présentera : « Est-ce que les insectes forestiers ravageurs favorisent les cycles biogéochimiques et la productivité des écosystèmes comme peuvent le faire les incendies forestiers ? ». Au Québec, son directeur de recherche M. Yves Bergeron (IRF) et son codirecteur de recherche M. David Paré (CFL – Ressources naturelles Canada). En France, sa directrice de recherche est Mme Christelle Hély-Alleaume (U. de Montpellier) et son codirecteur est M. Adam A. Ali (U. de Montpellier). Les autres membres du jury sont Mme Michelle Garneau (UQAM) et M. Nicolas Bélanger (Téluq).
9h00 | D-206 | campus de l’UQAT à Rouyn-Noranda | Panopto 

30 mai au 3 juin 2016
Species traits: a functional approach to biodiversity, from organisms to ecosystems (6th edition)  
Le cours de Traits fonctionnels sera offert cette année en République Tchèque. Trois membres du CEF font partie de l'équipe des professeurs : Alison Munson, Juan Posada et Bill Shipley. Le voyage et l’hébergement pourraient être supportés par le CEF via son programme de bourse . L’inscription pour crédit est via FOR-7034 (été), par échange de crédits avec le CRÉPUQ. Affiche 
30 mai 2016

Synthèse environnementale : What are the limits to extomycorrhizal symbiosis occurrence and diversity in reclaimed mine sites without topsoil
Dominique Barrette, candidat au doctorat en sciences de l'environnement de l'UQAT sous la codirection de Suzanne Brais, présente sa synthèse environnementale. La présentation est disponible sur PANOPTO.
14h | D-418 | UQAT Rouyn-Noranda

31 mai 2016
Rendez-vous des ressources naturelles 
Rendez-vous sous le thème "Enjeux et gestion des sites entourbés" - L’entourbement, ou paludification, est un phénomène d’accumulation graduelle de couches de matière organique du sol qui modifie les processus physiques, biologiques et écologiques des écosystèmes forestiers. L’entourbement entraîne une ouverture du couvert forestier et une perte de productivité ligneuse importante. La faible pente, le climat froid et sec, et l’abondance de sols argileux que l’on retrouve dans la pessière à mousses des régions Abitibi et Nord-du-Québec favorisent le phénomène. Suite à un premier atelier en 2009, des dispositifs expérimentaux ont été établis afin de répondre à cet enjeu. Aujourd’hui, nous vous invitons à une journée terrain afin de partager les principaux résultats avec nos experts. INSCRIPTION COMPLÈTE


Tout l'Agenda...

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF,
suivez-nous sur

et

et lisez les blogues
de nos membres!

********************************************************** ***************** Colloque **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Écoles d'été **************************** **********************************************************

Écoles d'été
Cours - Formations

École d'été sur les traits fonctionnels des plantes
30 mai au 3 juin 2016, République Tchèque
Cours de terrain avancé 
5 au 10 juin 2016, FERLD
Initiation à l'utilisation de la télédétection en foresterie avec ArcGIS
6 au 8 juin 2016, Université Laval
Cours d'été en aménagement des écosystèmes forestiers 
15 au 26 août 2016, FERLD

********************************************************** ***************** IUFRO 2016 **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - Budworm **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - Colibri **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - NewForest **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub 5 **************************** **********************************************************

********************************************************** ********** Maudite pub 6 - Au coeur de l'arbre *********** **********************************************************

...Une exposition
virtuelle sur l'arbre!

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

  • Ce petit rapport humoristique vous explique le fonctionnement du khi2 de façon simple et compréhensible, un peu d'humour dans ce monde pas toujours très conviviale et on finit par aimer les stats ! (SB)

Voir les autres...